NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

26 décembre 2008

NATION Filière café-cacao Les manœuvres de Ano N’Guessan qui irritent les sages

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

Le conseil des sages et le comité de gestion de la filière café-cacao semblent ne plus parler le même langage en ce moment. Gilbert Ano N’guessan est soupçonné de tout mettre en oeuvre pour régner seul sur ladite filière.

S’il ne se lasse pas de dire à qui veut l’entendre, qu’il pèsera de tout son poids pour que Amouzou, Tapé Do, Zoungrana, Gbogou et Bayou soient maintenus pour longtemps en prison afin qu’il ne soit pas emmerdé, le président du comité de gestion de la filière café-cacao tient aussi à neutraliser Bléhoué Aka, Sansan Kouao et autres, pour mieux asseoir son emprise. A ce sujet, Gilbert Ano N’Guessan aurait comme arme, les traces laissées par Sansan Kouao à la SIFCACOOP au moment où il présidait le conseil d’administration de cette structure. Le président du comité de gestion de la filière café-cacao aurait demandé au doyen des juges d’instruction d’arrêter les planteurs de Niablé, d’Adaou et Daniel Abo, qui selon nos sources, ne méritent pas d’être encore présents dans une structure de ladite filière. Cette information qui est en ce moment entre les mains des sages du conseil national, sera analysée dans les prochains jours, par ces derniers, en vue de décider de la conduite à tenir vis-à-vis du président du comité de gestion. Les sages, qui depuis quelques semaines, ne supportent plus la duplicité du président du comité de gestion de la filière café-cacao, vont certainement lui demander des comptes. Il est aujourd’hui reproché à Gilbert Ano N’guessan de profiter de l’analphabétisme des sages du conseil national pour faire asseoir son autorité sans partage. Après trois mois d’activité, Gilbert Ano N’guessan et ses collaborateurs n’ont pu, jusqu’à ce jour, justifié la sortie de plus d’un milliard de FCFA dans les caisses de la filière cacao. Aucun compte rendu financier de sa tournée de près d’un mois, faite avec le CNS dans les zones de production de cacao, n’a été fait. Partout, le président du comité de gestion raconte qu’il a sorti la somme de 600 millions de FCFA, qui constitue aujourd’hui le budget du CNS. Information qui semble ne pas être vraie, selon des sources proches dudit conseil. Joint hier au téléphone pour en savoir plus sur ces questions, Sansan Kouao a préféré ramener le président du comité de gestion à sa mission essentielle de sept mois. “Je n’ai pour le moment rien à dire. Je parlerai au bon moment. Mais je veux dire à Ano qu’il a été nommé comme nous par décret. Il est là pour sept mois. Et tout le monde attend ce qu’il produira comme résultat. Qu’il s’en tienne à sa mission que de faire autre chose”, a répondu le planteur de Niablé.

Huberson Digbeu

1 Commentaire »

  1. Encore des querelles inutiles et stupides!
    je pense que le comité de gestion doit aller à l’essentiel qui est pour moi la mise en place de structures crédibles. Il lui faudra avant tout organiser les exploitants à la base avec l’appui des autorités préfectorales.
    Je demande au comité de gestion et au conseil des sages de se focaliser sur la mission à eux confiée afin de bien mériter la confiance que le Président place en eux.

    Commentaire par Séka Apo — 30 décembre 2008 @ 1:29

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia