NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

2 novembre 2010

Gbagbo va savoir qui est qui dans son camp ?

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

Laurent Gbagbo voulait savoir qui est qui entre lui, Ouattara
et Bédié. Mais il trouve en même temps l’occasion de savoir
qui est qui dans son propre camp. Qui a fait gagner ou
perdre Gbagbo ? Les résistants ont-ils pu convaincre les leurs
? Ceux qui ont reçu beaucoup de Gbagbo ont-ils suffisamment
fait sur le terrain, pour mériter de sa confiance et de sa générosité
? C’est vrai que rien n’est perdu et que tout est encore
possible, mais il faut adapter la stratégie aux lacunes et
aux insuffisances des uns et des autres. Ceux qui ont perdu
dans leurs zones, régions et communes et qui faisaient croire
que tout allait bien pour la LMP, doivent être dans leurs petits
souliers ! Par contre des figures comme Kabran Appiah,
Mamadou Koulibaly, Atteby William et d’autres, qu’on n’a pas
beaucoup vus pendant la campagne doivent monter en puissance.
C’est le moment de battre le rappel des troupes et de
ne lésiner sur rien. On ne change pas une équipe qui gagne certes. Mais doit-on continuer de jouer avec
une équipe qui n’a pas encore gagné, même si elle n’a pas encore tout à fait perdu. Cela dit il faut mettre
au crédit de Laurent Gbagbo d’avoir accepté les règles du jeu démocratique. Election c’est pas amusement,
ont dit beaucoup de nos interlocuteurs hier, qui estiment qu’il n’est pas évident pour une personne au pouvoir
d’accepter les règles du jeu. C’est vrai, cela a mis du temps, mais on a fini par y arriver. Laurent Gbagbo
voulait une légitimité incontestable et était fatigué de gouverner avec des accords et des coalitions bidon,
qui ne pouvaient pas faire travailler le gouvernement et le pays dans la cohésion. Pour rassurer ses
adversaires, Laurent Gbagbo a accepté la composition de la CEI et tant d’autres choses. Dans l’attente des
résultats, il convient de lui reconnaître cela, en attendant de tirer tout le bilan du processus de sortie de
crise, qui n’a pas pris fin avec l’élection du 31 Octobre et qui doit se poursuivre….

Page suivante »
HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia