NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

17 décembre 2008

SPORT Football / Le ministre des Sports du Cameroun parle : “Je n’ai pas de problème avec un président de fédération”

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

Le Ministre des Sports du Cameroun Augustin Thierry Edjoa, est à couteaux tirés avec le Président de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot). Un bras de fer entre ses deux parties qui a failli entacher l’organisation du championnat national 2009. Nous avons joint le premier responsable du sport camerounais avec la collaboration de Joseph Antoine Bell. Il s’est prêté aux questions de l’Intelligent d’Abidjan (I A).

La Fécafoot avait prévu d’organiser des matches de championnat sur certaines infrastructures qui ne répondent pas aux normes. Est-ce que vous allez lui donner la possibilité de le faire?

Nous n’avons pas de raisons de refuser.. Mais, une fois de plus, cela ne sera possible que lorsque ces stades seront vraiment prêts. Lorsqu’ils seront au niveau des standards internationaux. Comme d’ailleurs la même Fécafoot a bien suspendu des stades au Cameroun, parce que ces stades-là ne sont pas encore prêts et ne répondent pas aux normes Fifa.

Concernant le renouvellement des organes dirigeants dans les fédérations, on aimerait bien savoir quelle est la position du ministère ?

La position du ministère existe dans une instruction que j’ai publiée. J’entends que cette instruction soit respectée jusqu’au bout. C’est tout.

Laquelle, puisqu’on nous apprend que les fédérations refusent d’organiser les assemblées générales, n’est-ce pas les mêmes obstacles ?

Quelles fédérations? Je suis à Douala, je sais par exemple que, hier ou aujourd’hui, au niveau provincial, puisque pour l’instant nous sommes au stade provincial, les élections sont en train de se dérouler! A Yaoundé et ailleurs! Quelles fédérations? Je voudrais bien savoir! Ce sont les fédérations qui organisent le mouvement sportif camerounais? Non, écoutez, laissez aux blagueurs le temps de blaguer. Nous, on n’est pas là pour blaguer.

Pourquoi le Ministère des Sports et la Fécafoot continuent de se marcher sur les pieds ?

Moi, je n’ai pas de problème particulier avec un président de Fédération. Je demande que toutes les décisions soient légales. J’ai par exemple exigé qu’on joue la finale de la coupe nationale 2008 avant l’ouverture de la nouvelle saison. Ce qu’on a refusé de faire à la Fécafoot. Alors qui cherche les problèmes dans ce cas ? Ce n’est pas parce que la FIFA ne voudrait pas que le politique se mêle des affaires des fédérations qu’il faille importuner les gens qui sont les principaux acteurs du développement du sport roi. Il faut pouvoir au moins appliquer les règlements et les textes qu’on a créés. Alors moi je ne travaille pas avec les vendeurs d’illusions.

Hamed Konin

1 Commentaire »

  1. cher frère reçois ce document,et lis le

    Commentaire par aka augustin — 18 décembre 2008 @ 10:54

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia