NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

17 décembre 2008

NATION Sensibilisation sur le processus électoral La CEI confie des missions aux organisations de la societé civile

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

La Commission Electorale Indépendante (CEI) a organisé le mardi 16 décembre 2008 au Golf Hôtel, un séminaire à l’intention des organisations de la société civile. Au cours de la rencontre, le président de cette institution, Robert Mambé Beugré, a confié aux ONG une mission de sensibilisation des Ivoiriens sur le processus électoral et ce, sur toute l’étendue du territoire.

« Communiquer le maximum d’information à la société civile, leur donner des instruments pour aller sur le terrain en vue de la sensibilisation et préparer le terrain à l’observation électorale ». Tels sont les objectifs visés par la CEI à travers la tenue de cette rencontre avec la société civile ‘‘porteur des voix des sans voix’’. Il s’agit également, aux dires de Robert Mambé, d’implorer le secours des ONG afin qu’elles aident la CEI à juguler les fraudes préjudiciables à l’Etat ivoirien. « Vous allez nous aider à avoir des élections exemplaires par rapport à la qualité de la liste électorale des électeurs et par rapport à l’ambiance générale que nous allons vivre dans le pays », a ajouté le patron des élections. Tout en remerciant l’ONUCI, le gouvernement, les chefs de villages et plus particulièrement les chefs d’établissements qui ont mis à la disposition de l’Etat leurs écoles pour l’opération d’enrôlement. A la fin de son intervention, le président de la CEI a instruit les séminaristes sur tout le processus électoral et sur la transparence de la liste électorale d’autant plus que celle-ci sera remise aux partis politiques pour vérification. Il a par la suite répondu à certaines préoccupations. Ainsi, à la question de savoir si un handicapé qui n’a pas tous ses dix doigts peut participer à l’enrôlement étant donné que l’opérateur Sagem exige tous les dix doigts, Robert Mambé a rassuré les uns et les autres que le code électoral et la CEI ont pris des dispositions exceptionnelles pour ces genres de cas. Concernant toujours les empreintes, il a invité les femmes à éviter de mettre les teintures communément appelées ‘‘djabi’’ dans leurs doigts une semaine avant l’enrôlement. Sinon « On ne verra pas vos empreintes ». Le président de la CEI a saisi par ailleurs l’occasion pour répondre aux journaux qui mettent en cause son expertise à organiser les élections. « On lit beaucoup de choses, mais la vérité est immuable. C’est vrai que c’est dur, mais on avance », a-t-il souligné. De son côté, le représentant de la division électorale de l’Onuci, M. Ambroise, a exhorté la société civile à travailler à équidistance des partis politiques.

T.A.B

Aucun commentaire »

Pas de commentaire.

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia