NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

6 juillet 2009

Edito Par Charles Kouassi Gbagbo, président à l’insu de notre plein gré

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

La Côte d’Ivoire s’apprête à se doter d’un nouveau dirigeant dans les semaines et mois à venir. Avant ‘’la bataille de Kirina’’ à l’Ivoirienne parce qu’elle aux prises trois ‘’guerriers’’ au lieu de deux comme cela a été rapporté pour Soumangourou Kanté et Soundjata Keita, c’est la veillée d’armes. Dans tous les états-majors, les armes s’affûtent afin de porter l’estocade à l’adversaire. Après quelques jours de cogitation, les principaux candidats de l’opposition réunis au sein du RHDP ont donné le top départ des empoignades verbales. Pour demeurer, devenir ou redevenir Président de la Côte d’Ivoire, personne ne fait dans la dentelle et les candidats rivalisent d’idées novatrices pour enchanter leurs partisans et grignoter quelques militants dans les bastions supposés. Si Bédié est de plus en plus en casquette, Ouattara, lui, vient de démontrer à ses partenaires et adversaires qu’il a encore du répondant, avec son tour d’honneur en footing au stade de Bouaké. Pendant ce temps, Gbagbo, lui, a pris près de deux semaines pour sillonner l’Ouest et le Nord-Ouest en alignant meetings sur meetings sans compter les nombreuses audiences accordées ici et là. Tous les candidats sont donc en forme si l’on veut s’exprimer de façon triviale. Cependant, comme le dit un adage ‘’ il ne sert à rien de courir, seule l’arrivée compte’’. Partant de ce fait et au regard des derniers développements de l’actualité ivoirienne, notamment en ce qui concerne la date et la tenue du scrutin présidentiel, il est fort probable que le nouveau président ne soit pas connu avant 2010. Ainsi et en dépit des mises en garde de Soro Guillaume qui craint une situation intenable après Novembre 2009, l’élection pourrait ne pas avoir lieu. En plus, la dernière apparition de ‘’ l’oiseau de mauvais augure’’ qui se dit de plus en plus déçu sur l’organisation des élections vient confirmer les doutes. A coup sûr, cela pose le problème de la capacité de résistance des différents candidats et par ricochet l’impact sur l’issue du scrutin. Henri Konan Bédié peut-il continuer ou encore reprendre son rythme effréné de tournées jusqu’ aux élections ? Alassane Ouattara qui a mis son rouleau compresseur en marche arrivera-t-il à le dérouler jusqu’ à une certaine date si l’on passe le 29 Novembre ? Bas- Sassandra, Régions des Lacs, Vallée du Bandama …, Ado ne veut rien lâcher et court. Mais tiendra-t-il le coup ? Car malgré les assurances des uns et des autres, ces leaders y compris Laurent Gbagbo qui sont d’un certain âge ne peuvent pas se permettre une campagne présidentielle sur une longue et indéterminable période. Les opposants ne vont-ils pas s’épuiser à cette allure ? Cet épuisement, il peut être aussi dans les thèmes de campagne qui pourront paraître désuets. Que dirait encore Henri Konan Bédié contre le FPI que ses militants n’ont pas encore entendu ? Alors qu’il avait l’avantage de cacher son jeu et avancer à pas feutrés, Ouattara vient de laisser découvrir ce qui sera la trame de ses discours de campagne, c’est-à-dire des discours ciblés selon la région visitée avec en prime, les promesses de milliards. Comment vont-ils appâter les hésitants à se rallier à eux et fuir Laurent Gbagbo, l’adversaire commun ? Bédié et Ouattara sont sans nul doute, à eux deux réunis, majoritaires dans cette course, mais le fait que chacun se présente donne des chances inouïes à Laurent Gbagbo, qui à défaut d’opérer un passage en force pour gagner au 1er tour, devra tout juste faire l’effort d’arriver au 2ème tour. Que ce soit Bédié ou plus sûrement contre Ouattara, Gbagbo pourrait alors profiter de la résurgence des vieux ressentiments entre les Houphouëtistes. Si, Gbagbo a le désavantage de l’usure du pouvoir marqué par la grande colère du peuple, les excès, les frustrations faites à tous et à chacun durant près de dix ans, l’absence de stratégie d’alternative véritable ou de nouveaux leaders charismatiques de l’opposition comme dans la société civile pourrait faire son affaire. Les Ivoiriens ne veulent peut-être plus de Laurent Gbagbo. Cependant, ils n’ont sûrement pas envie de recommencer un deal avec Henri Konan Bédié encore moins de tenter une aventure avec Alassane Ouattara, dont les promesses de milliards intriguent plus qu’elles ne convainquent. Et puis, tout ce qui se passe pour l’instant est bien financé par l’argent du contribuable. Même avec les moyens de l’Etat, Laurent Gbagbo finira bien par être épuisé. Par ailleurs, Bédié et Ouattara peuvent-ils continuer à faire le tour de la Côte d’Ivoire à parler aux Ivoiriens et à leurs partisans sans mettre la main à la poche ? L’organisation budgétivore de ces tournées devant des milliers de pauvres qui sont dans l’attente de l’arrivée des milliards deviendra contre-productive puisqu’au final, elles ne permettent pas de soulager les populations. Un million, deux millions ou même dix millions de FCFA aux groupes constitués, aux jeunes, femmes et vieux peuvent laisser des traces plus fortes que les paroles. L’heure dit-on est à la ‘’ concrétude’’. Cet aspect des choses met en exergue la vérité que la présence dans le gouvernement, ne donne pas accès à des moyens sans fin ou illimités. Ainsi donc, faute de mieux et par défaut, Gbagbo pourrait être réélu surtout que la participation du RDR et du PDCI au gouvernement, sera un handicap pour eux lors de la campagne. Car comment le PDCI et le RDR démontreront-ils qu’ils ne sont pas tout comme le FPI et les FN, comptables de la gestion de la Côte d’Ivoire, pendant ces huit dernières années ? Pourront-ils faire oublier qu’ils ont participé à une soupe populaire dans laquelle ils essaient de cracher désormais lors des meetings ? Manifestement, tout se jouera véritablement dans les dernières semaines précédant la vraie et définitive date des élections. Sans oublier à quoi va ressembler enfin la liste des électeurs. En se donnant dos pour mener chacun sa campagne, Bédié et Ouattara font le lit de Laurent Gbagbo. Avant que le RHDP ne comprenne l’avantage d’une candidature commune face à ‘’l’animal politique’’ qu’est Laurent Gbagbo, ce dernier serait peut-être rassis au Palais présidentiel. A l’insu de notre gré et par défaut.

38 Commentaires »

  1. C’est beau la Démocratie.Et il faudra
    accepter le verdict des Urnes!!!

    Commentaire par ABDOULAYE — 6 juillet 2009 @ 8:55

  2. Nous avions vécu sous l’administration Koudou depuis 9 ans et ça c’est indiscutable.
    C’est son incapacité à diriger seul un pays qui a amené cette situation.
    Et c’est lui seul qui a des comptes à rendre au peuple.
    ça ne sert rien d’être candidat à la présidence quand on est incapable de prendre des décisions seules afin d’éviter à son pays des situations dans laquelle nous vivons.
    Comme disait Beta Simon” diriger un pays en tout cas c’est le sang froid”.
    Et j’ajouterai beaucoup de sagesse et de lucidité choses que Koudou Zeppe Gbagbo et ses scélérats sont loin et très loin de l’avoir.

    Commentaire par Koudou Zeppe Gbagbo Laurent le President épileptique — 6 juillet 2009 @ 9:37

  3. MON DROIT DE DIRE

    Par yao N’GUESSAN

    Un Président de la République , dans ses fonctions essentielles , est d’éviter la guerre à son peuple . Le pouvoir se veut noble , digne de sagesse . C’est un homme d’actions , de parole donc d’excellence .

    Un Président porte de ce fait tout un peuple sur ses épaules , on appelle ça : le destin de la nation qu’on assume avec une somme de responsabilités propres . Le pouvoir projette les vrais hommes d’Etat dans le futur avant que les populations ne s’aperçoivent de la réalité .

    Dans la vie les évènements s’enchainent , se précipitent ; il faut savoir maitriser ses nerfs afin de choisir le bon chemin . Le chauffeur doit à tout moment agir pour protèger sa vie et celle des autres .

    La refondation peut se définir comme étant une transformation , un changement . Mais de quelle façon peut être cette modification pour une nation ?

    J’avais déclaré après le coup d’Etat du 24 décembre 1999 ceci : En Afrique noire , lorsqu’un coup d’Etat balaie le pouvoir en place , les nouveaux dirigeants ne font pas mieux que ceux qui étaient là avant le coup de force .
    Est-ce une prophétie en évoquant la situation désastreuse de la Côte d’Ivoire actuelle ? A vous donc de juger !

    Les résultats sont là sous nos yeux .
    La refondation a détruit l’Etat de Côte d’ivoire , son école , ses forces de sécurité , la police , sa justice en faisant des nominations fantaisistes .
    Elle a nourri la corruption , le mensonge , l’arrogance , les calommnies , les montages grossiers .
    Gbagbo et son monde ont tout détruit et ils se sont mis à faire du faux en produisant ou du moins en inondant tout le territoire ivoirien de faux extraits de naissance pour faire élire un gbagbo comme ça qui n’est pas digne de diriger un pays comme la Côte d’Ivoire .

    Gbagbo élu Président ? Je ne dis pas réelu car Gbagbo n’a jamis été élu ; il s’est imposé par la force des armes à la Côte d’Ivoire et dans le sang .

    Un Gbagbo président pour continuer à faire ce que nous avons déjà vu , c’est-à-dire la médiocrité à la place de l’excellence .
    Je sais que les Ivoiriens sont des moutons , un peuple incapable de prendre son destin en mains . Il va suivre gbagbo pour manger la soupe même si ce dernier les laissait mourir de sida , de faim , de misère …..

    Tous les Ivoiriens sont des lâches ; ils se vendaient entre eux pendant le commerce triangulaire : la traite des esclaves noirs .

    Un soit-disant Président de la République qui offre la guerre à ses populations à la place de la paix , est entièrement responsable de la crise .
    En conséquence , il doit être sanctionné . Gbagbo avait connaissance d’une rebellion qui se préparait ; il a donc laissé faire . Gbagbo doit payer .

    yao N’GUESSAN
    Président du MRCRB

    Commentaire par yao N'GUESSAN — 6 juillet 2009 @ 11:13

  4. MON DROIT DE DIRE

    Par yao N’GUESSAN

    Un Président de la République , dans ses fonctions essentielles , est d’éviter la guerre à son peuple . Le pouvoir se veut noble , digne de sagesse . C’est un homme d’actions , de parole donc d’excellence .

    Un Président porte de ce fait tout un peuple sur ses épaules , on appelle ça : le destin de la nation qu’on assume avec une somme de responsabilités propres . Le pouvoir projette les vrais hommes d’Etat dans le futur avant que les populations ne s’aperçoivent de la réalité .

    Dans la vie les évènements s’enchainent , se précipitent ; il faut savoir maitriser ses nerfs afin de choisir le bon chemin . Le chauffeur doit à tout moment agir pour protèger sa vie et celle des autres .

    La refondation peut se définir comme étant une transformation , un changement . Mais de quelle façon peut être cette modification pour une nation ?

    J’avais déclaré après le coup d’Etat du 24 décembre 1999 ceci : En Afrique noire , lorsqu’un coup d’Etat balaie le pouvoir en place , les nouveaux dirigeants ne font pas mieux que ceux qui étaient là avant le coup de force .
    Est-ce une prophétie en évoquant la situation désastreuse de la Côte d’Ivoire actuelle ? A vous donc de juger !

    Les résultats sont là sous nos yeux .
    La refondation a détruit l’Etat de Côte d’ivoire , son école , ses forces de sécurité , la police , sa justice en faisant des nominations fantaisistes .
    Elle a nourri la corruption , le mensonge , l’arrogance , les calomnies , les montages grossiers .
    Gbagbo et son monde ont tout détruit et ils se sont mis à faire du faux en produisant ou du moins en inondant tout le territoire ivoirien de faux extraits de naissance pour faire élire un gbagbo comme ça qui n’est pas digne de diriger un pays comme la Côte d’Ivoire .

    Gbagbo élu Président ? Je ne dis pas réelu car Gbagbo n’a jamis été élu ; il s’est imposé par la force des armes à la Côte d’Ivoire et dans le sang .

    Un Gbagbo président pour continuer à faire ce que nous avons déjà vu , c’est-à-dire la médiocrité à la place de l’excellence .
    Je sais que les Ivoiriens sont des moutons , un peuple incapable de prendre son destin en mains . Il va suivre gbagbo pour manger la soupe même si ce dernier les laissait mourir de sida , de faim , de misère …..

    Tous les Ivoiriens sont des lâches ; ils se vendaient entre eux pendant le commerce triangulaire : la traite des esclaves noirs .

    Un soit-disant Président de la République qui offre la guerre à ses populations à la place de la paix , est entièrement responsable de la crise .
    En conséquence , il doit être sanctionné . Gbagbo avait connaissance d’une rebellion qui se préparait ; il a donc laissé faire . Gbagbo doit payer .

    yao N’GUESSAN
    Président du MRCRB

    Commentaire par yao N'GUESSAN — 6 juillet 2009 @ 11:18

  5. MON DROIT DE DIRE

    Par yao N’GUESSAN

    Un Président de la République , dans ses fonctions essentielles , est d’éviter la guerre à son peuple . Le pouvoir se veut noble , digne de sagesse . C’est un homme d’actions , de parole donc d’excellence .

    Un Président porte de ce fait tout un peuple sur ses épaules , on appelle ça : le destin de la nation qu’on assume avec une somme de responsabilités propres . Le pouvoir projette les vrais hommes d’Etat dans le futur avant que les populations ne s’aperçoivent de la réalité .

    Dans la vie les évènements s’enchainent , se précipitent ; il faut savoir maitriser ses nerfs afin de choisir le bon chemin . Le chauffeur doit à tout moment agir pour protèger sa vie et celle des autres .

    La refondation peut se définir comme étant une transformation , un changement . Mais de quelle façon peut être cette modification pour une nation ?

    J’avais déclaré après le coup d’Etat du 24 décembre 1999 ceci : En Afrique noire , lorsqu’un coup d’Etat balaie le pouvoir en place , les nouveaux dirigeants ne font pas mieux que ceux qui étaient là avant le coup de force .
    Est-ce une prophétie en évoquant la situation désastreuse de la Côte d’Ivoire actuelle ? A vous donc de juger !

    Les résultats sont là sous nos yeux .
    La refondation a détruit l’Etat de Côte d’ivoire , son école , ses forces de sécurité , la police , sa justice en faisant des nominations fantaisistes .
    Elle a nourri la corruption , le mensonge , l’arrogance , les calomnies , les montages grossiers .
    Gbagbo et son monde ont tout détruit et ils se sont mis à faire du faux en produisant ou du moins en inondant tout le territoire ivoirien de faux extraits de naissance pour faire élire un gbagbo comme ça qui n’est pas digne de diriger un pays comme la Côte d’Ivoire .

    Gbagbo élu Président ? Je ne dis pas réelu car Gbagbo n’a jamais été élu ; il s’est imposé par la force des armes à la Côte d’Ivoire et dans le sang .

    Un Gbagbo président pour continuer à faire ce que nous avons déjà vu , c’est-à-dire la médiocrité à la place de l’excellence .
    Je sais que les Ivoiriens sont des moutons , un peuple incapable de prendre son destin en mains . Il va suivre gbagbo pour manger la soupe même si ce dernier les laissait mourir de sida , de faim , de misère …..

    Tous les Ivoiriens sont des lâches ; ils se vendaient entre eux pendant le commerce triangulaire : la traite des esclaves noirs .

    Un soit-disant Président de la République qui offre la guerre à ses populations à la place de la paix , est entièrement responsable de la crise .
    En conséquence , il doit être sanctionné . Gbagbo avait connaissance d’une rebellion qui se préparait ; il a donc laissé faire . Gbagbo doit payer .

    yao N’GUESSAN
    Président du MRCRB

    Commentaire par yao N'GUESSAN — 6 juillet 2009 @ 11:20

  6. L’analyse de Charles Kouassi est simple et trop légère,de là à pronostiquer pour la prochaine victoire de Gbagbo à l’élection présidentielle du 29 novembre prochain,je trouve que c’est trop gros! Si Gbagbo est réélu à la tête de la CI,ce serait une catastrophe pour les ivoiriens,car ce qui va se passer,sera pire que ce que nous vivons actuellement. Pourquoi? Gbagbo a commis de graves erreurs. C’est lui qui a fait basculer son pays dans la guerre. Il a créé les conditions d’apparition d’une rebellion en exerçant sa magistrature suprême sur fond d’exclusion et de xénophobie,de haine et de mépris de l’autre. Les problèmes de fonds n’ont pas été réglés et nous constatons même que les opérations d’identification et d’enrôlement qui étaient lancées dans tout le pays et qui viennent de prendre fin,ont encore été entachées par l’exclusion,le favoritisme et la corruption. De ce fait,des milliers d’ivoiriens n’ont pas pu se faire identifier et sont très en colère. Cela constitue,encore une fois,une véritable bombe sociale à retardement. A cela s’ajoute les crimes économiques,financiers et les crimes humains. Le programme de santé,éducation,emploi,agriculture(promesse d’achat du cacao à un prix élevé aux paysans),tout a été échec et escroquerie! Il y a une grave crise économique et une crise sociale. Les ivoiriens sont frappés par le chômage,les sociétés ferment,il n’y a plus d’emploi.Les revenus des ivoiriens sont en baisse et leur pouvoir d’achat se dégrade de jour en jour. Ils sont devenus plus pauvres qu’avant,ils ont faim;la misère est partout,dans les villes,les villages où l’espérance de vie est devenue faible. Les ivoiriens n’ont plus confiance en Gbagbo,sa cote de popularité a baissé. Et pourtant, Gbagbo est autiste,il reste sourd à toute critique,il ne veut rien entendre ni rien comprendre,ils s’obstine à faire à sa tête! Les populations sont dégoûtées de la corruption,des détournements de fonds,du sentiment d’injustice qui prévaut,de la pauvreté galopante. Elles manifestent un sentiment d’exaspération et sont convaincues qu’avec Gbagbo,il n’y aura pas de changement. Gbagbo n’a pas la volonté de protéger son peuple. La volonté de Gbagbo c’est de conserver le pouvoir et s’enrichir.Gbagbo ne lutte pas pour son peuple,il lutte pour lui-même. Il fait croire qu’il cherche le bonheur de son peuple mais il cherche son propre bonheur,celui de sa famille et de ses partisans,c’est pourquoi il s’accroche au pouvoir. Gbagbo refuse de quitter la proie pour l’ombre alors il est prêt à tout pour se maintenir à son poste. Il n’hésitera pas à mettre la CI à feu et à sang. D’ailleurs,le Chef d’Etat Major des Armées,Mangou,vient de faire des déclarations dans ce sens dans les colonnes du quotidien “Fraternité Matin” du samedi dernier. Il a lancé une sévère mise en garde à l’opposition qu’il accuse de fauteur de coup d’Etat! Voilà qu’on s’achemine vers une dictature pure et dure qui ne dit pas son nom. Pour le retour de la paix en CI,Gbagbo doit partir.

    Commentaire par Avec Gbagbo,c'est l'apocalypse! — 6 juillet 2009 @ 11:55

  7. GBAGBO NE FAIT QU’ÉVOLUER DANS LA LOGIQUE DE LA GUERRE PARCE QU’IL NE VEUT RIEN CÉDER SUR LE TERRAIN DE L’ALTERNANCE. EN TOUT CAS,GBAGBO N’A PAS RENONCÉ À SON PROJET FUNESTE DE RENTRER EN GUERRE CONTRE SON PEUPLE POUR CONSERVER LE FAUTEUIL PRÉSIDENTIEL À VIE. GBAGBO RESTE IMPASSIBLE FACE À LA MISÉRE DE SON PEUPLE ET SA SOIF DE LIBERTÉ ET DE RENOUVEAU. HÉLAS,LE SANG VA ENCORE COULER À FLOT DANS NOTRE PAYS D’ICI LA FIN DE L’ANNÉE.

    Commentaire par Kambiré — 6 juillet 2009 @ 12:56

  8. MR le journaliste votre analyse souffre d une partialité deconcertante soit vous le faites de bonne foi,soit vous avez choisi votre parti et cette 2emme posture est ce qui transparait dans votre analyse car affirmé que ado et bedié reunis sont majoritaires sans daigner nuancer vos propos c est faire preuve de cecité, et d analyse critique, car depuis la crise les données tribales et claniques ont changé et beaucoup d ivoiriens ont tourné le dos a ceux qui se sont reunis pour tuer les ivoiriens,alors seuls ceux qui ont des interets au rdr et au pdci s y trouvent toujours sinon les autres soutiennent gbagbo.la fin de votre article cesse de convaincre sur votre partialité l emploi du possessif “notre” nous faire croire que vous vous incluez parmi les ivoiriens qui parient sur la défaite de gbagbo aux élections,mais qu il gagnera finalement par le desaccord entre le rhdp. je voudrais vous dire que le rdr, ne peut gagner des élections generales en ci s ils ne fait enroler les etrangers, quant au pdci tous ses militants sont décus .il ne faut pas confondre les elections regionales(deputés et maire) aux presidentielles a ce niveau je serai d accord avec vous que le rdr peut encore gagner dans ses zones tribales et c est la que se trouve sa force sinon, evitez de vous prononcer sur des sujets que vous ne maitrisez pas.

    Commentaire par koff — 6 juillet 2009 @ 2:12

  9. Il est vrai que les choses doivent évoluées dans toute situation donnée. Mais si les personnes qui sont sensées prendre le temps de chercher comment faire pour s’ensortir brouillent les idées des autres, alors il est difficile quelque fois de trouver l’issue de secour. Pour l’instant Laurent GBAGBO est là jusqu’aux élections, laissons lui le temps de finir son mandat donc à tenir ses promesses d’amèner et soumettre le peuple aux urnes. Arrêtez de compliquer la situation sur le terrain sur la distraction.

    Commentaire par kokodito — 6 juillet 2009 @ 2:13

  10. La plus grande catastrophe polotico-ecomico-socile qui soit arrivée à la Cote D’ivoire est que Houphouet ait laissé vivre ces frontistes.
    On aurait du les étouffer dès les premières heures dans l’oeuf. Et Croyez moi la Cote D’ivoire ce serait mieux portée sans ce cancer de peste sidéenne de refondation.
    Trouvons les moyens à les éradiquer avant le chaos final.

    Commentaire par Le Woody en carton de Mama TSGI — 6 juillet 2009 @ 2:24

  11. CELUI QUI DOIT DIRIGER CE PAYS DOIT CONNAITRE LA COTE D’IVOIRE ET SON PEUPLE COMME HOUPHOUET. LES MENSONGES ET LES FRAUDES NE PASSERONT

    Commentaire par n cho atse — 6 juillet 2009 @ 2:48

  12. Wouooooooobou! Vivement les élections!

    Commentaire par Boutouman Zoli — 6 juillet 2009 @ 2:57

  13. Mon frere ,Houphouet boigny a tres bien fait de laisse vivre le demont de Gbagbo pour fair comprendre au monde que voila celui que la meme france poussais a mettre les battons dans les rous du develloppement de la Cote-d,ivoire. Les ivoiriens qui le suportais pour insulte le vieux ont compris aujourd,hui qu,ils c,etais tromper d,adversaire .Il a falue que gbagbo devienne president pourque les plus mouton des ivoiriens reconnaisent la valeur D,Houphouet. Et la c,est une tres bonne lecon pour nous tous Ivoirien Ivoirienne.

    Commentaire par miankou — 6 juillet 2009 @ 3:34

  14. mOI C´EST LE PRÉSIDENT KOUDOU VOUS AUTRES Á VOUS DE CHOISIR CELUI QUE VOUS VOULEZ.MERCI ET BONNE CHANCE DE CAMPAGNE

    Commentaire par herbin — 6 juillet 2009 @ 3:36

  15. Il ne suffit pas de connaitre la Côte d’Ivoire et son peuple pour la diriger. Il faut avoir de la compétence et une solide expérience dans la gestion de la chose publique. Or il se trouve que les refondateurs ne savent pas gérer,ils ont une mauvaise connaissance des mécanismes économiques. Pour sortir la Côte d’Ivoire de la crise,il faut un homme qui a le savoir,l’expérience et le discernement. Les ivoiriens ont besoin d’un homme capable de diriger la Côte d’Ivoire avec vigueur et fermeté face aux défis mondiaux,financiers,économiques et politiques. L’incompétence de Gbagbo sur le sujet ne fait pas de lui le favori étant donné qu’il est déconnecté des réalités économiques. Il se trouve que les atouts de Ouattara,c’est justement l’économie,il est le plus apte à sortir la Côte d’Ivoire de la crise. Lui seul maitrise les enjeux économique,il s’inscrit clairement dans une logique de rupture et de changement économique;il peut ramener la confiance pour relancer justement l’économie. Notre pays a besoin de stabilité et de changement parce que le FPI a prouvé qu’il ne sait pas gérer après neuf ans de pouvoir.

    Commentaire par zazou — 6 juillet 2009 @ 4:33

  16. Bien. Je crois et j’ai l’intuition que Alassane OUATARA l’emporterait haut les mains et se serait salutaire pour la cote-d’ivoire si réellement la compagne présidentielle est menée dans les règles démocratiques. Voila que le Général Phillipe MANGOU nommé de manière complexant par Gbagbo profère déjà des menaces sur un candidat Alassane OUATARA un des candidats parce que ce dernier a mis en exergue les carences militaires de MANGOU en tant que stratège de guerre. OUATARA n’a fait que tout simplement énumérer les barbaries et les stupidités de la guerre.On voit que l’armée ivoirienne n’est pas neutre dans cette campagne en écoutant son chef suprême. Est-ce qu’au temps d’HOUPHOET-BOIGNY, MANGOU peut faire une telle déclaration a la télévision ? ses trois étoiles de complexance lui auraient été déjà enlevées des sa sortie sur le plateau de la télévision.
    Si MNGOU veut s’impliquer dans le débat présidentiel qu’il enlève d’abord sa tenue de folklore de général. Qu’il prenne l’example sur le colonel Konan GNAMIEN de la douane. Un général dans un état de droit se doit le droit de réserve en paroles et verbes et se la ferme pour défendre les frontières de la nation. C’est le même MANGOU qui disait que la guerre est finie a qui veut l’entendre et le pays va aux élections démocratiques le 29 Novembre prochain (si entre temps MANGOU lui-même n’investit pas le palais présidentiel pour un coup d’état ??) mais ces récentes soties a la télévision me fait croire que la guerre est toujours la. Je dis aux soldats de l’armée ivoirienne qu’aucun général farfelu ne vous entraine pas dans des avantures dont lui-même ne peut pas assumer les responsabilités (voire le cas du pauvre général GUEI paix a son âme) et il vous enverrait tuer les innocents pour assouvir ses instincts de chef de guerre sans victoire sur le terrain. Les adversaires d’en face sont toujours la (les forces nouvelles)avec leur force de frappe et toi on t’investit général et c’est en cote-d’ivoire qu’on peut voir tout ca. Ou bien MANGOU est allé séquestrer Gbagbo au palais en disant: <> après tout c’est moi MANGOU qui souffrait avec mes frères d’arme au front et toi Gbagbo tu joues awale ou le ludo au palais et Gbagbo a du s’exécuter. Que les militaires restent a l’écart du jeu politique du moment car ils étaient incapables de gagner la guerre. Un jour Gbagbo lui-même a dit:<> et pourquoi le général MANGOU n’a pas fait une sortie contre ça ??? c’est bizarre. MANGOU doit rendre l’ascenseur a Gbagbo d’où sa sortie de complexance pour soutenir le FPI. La bible nous recommande dans le livre de Jacques: <>. Salut

    Jean-Pierre

    Commentaire par Jean-Pierre — 6 juillet 2009 @ 5:38

  17. Les rats du net avec leurs plumes au venin. Detrompez vous Houphouet le dictateur voleurs qui a petit à petit detruit les fondements du pays ne peut point être regretté par les Ivoiriens. Nous avons comme bon africain du respect pour les morts cela ne veut pas dire que nous regrettons un dictateur qui pensait que la CI etait un village Akan. La CI est une republique avec des lois qui mettent tous les citoyens au même pied d’égalité; alors les écervélés du parti unique qui pensent que nous regrettons HB qui a tué comme un vieux roi nègre se mettent le doigt dans l’oeil jusqu’aux coudes. Gbabson fils des élections, le visionnaire nous amene petit à petit vers des paturages verts où les Ivoiriens pourront jouir de la richesse de leur pays sans que la France pays auquel HB nous a vendu ne vienne se servir impunement. Où est passé le fameux miracle ivoirien des années 70? HB et ses amis français ont vidé le pays des richesses engendrées en 70 laissant le pays sans sou. Comment un president peut il être plus riche que son pays? Et pas n’importe quel pays. La CI qui regorge de richesse naturelle. A bas les traites et tous les fils du parti unique. Mon boss Mangou vous lancé les premiers garants! Vos maîtres français sont en train de fuir doucement doucement; à la prochaine betise on vous neutralise sans coup ferir. Parole de soldat!

    Commentaire par Soldat Diarra — 6 juillet 2009 @ 5:42

  18. vous avez le temps de raconter des conneries,gbagbo lui a fait 9 ans pleins n’en déplaise à ces aigris qui vont tous maigrir jusqu’à crever de haine.

    Commentaire par sess — 6 juillet 2009 @ 5:54

  19. Mangou a bel et bien le droit de dire un mot à ses soldats. Il ne parlait pas aux citoyens ivoiriens mais à ses soldats. Quand un brigand arrive dans un pays et detruit le pays les premières victimes sont bel et bien les soldats alors il est normal quand ce brigant venu d’on ne sait où ne se repent pas et continu de repandre la haine il faut le denoncer haut et fort. Il faut dire aux soldats, premières victimes, que si ce brigand recommence il n’ y aura pas de cadeau. Vous pensez que Dramane pouvait encore parler de politique si on etait dans un pays occidental? Ce monsieur serait déjà au gnouf ou mort car les pays democratiques ne tolèrent point les brigands politiques. On ne vient pas à la politique parce quón a de l’argent sinon la MAFIA serait aux affaires aux States. Ce monsieur qui a cautionné l’égorgement d’un gendarme comme sacrifice pour conquerir le pouvoir est un démon qui ne sera jamais president en CI.Continuez de rever,la nouvelle generation ivoirienne vous attend. En tout cas soyez près à rappeler vos amis français pour venir faire la guerre à votre place car on le sait vous continuerez à sauter les murs d’ambassades. Je suis actuellement une sentinelle toujours prête! Donnez-moi la mort ou ma liberté!

    Commentaire par Soldat Diarra — 6 juillet 2009 @ 5:58

  20. L’année prochaine vous allez payer de nouveaux ordinateurs pour continuer de raconter vos inepties sur le net et Gbabson sera toujours là. Tant que vos analphabètes de Bouaké ne deposent pas les armes, toutes les armes alors cotisez ou epargnez pour payer vos abonnements du net car vous n’avez pas fini d’écrire. Bandes d’ignares! Au fait pendant que vous y êtes dites à Sarko et son chien de garde Krouchev ou Klochard wherever his name is de continuer de parler dans les affaires interieures de la CI; cela permet de faire le rappel des patriotes.
    Que Dieu benisse la CI et son digne fils Gbabson!

    Commentaire par Kouadio — 6 juillet 2009 @ 6:08

  21. C’est parce que Gbagbo a vu que la côte d’ivoire regorge de richesses inestimables comme tu dis et que ses richesses produisent énormément d’argent que Gbagbo ne veut plus lâcher le pouvoir. Il est devenu fou parce qu’il y a de l’argent à gogo et qu’il”bouffe” bien sans être rassasié! C’est lui et son clan qui profitent de la manne financière du café-cacao,du pétrole,du gaz,du port d’Abidjan,de la douane etc,etc,alors que la population “laissée pour compte” et abandonnée à son triste sort,devient de plus en plus pauvre et crève de faim. L’indifférence et l’égoïsme des refondateurs sont tels qu’ils n’ont pas le temps de voir ou de se préoccuper des malheureux,les exlus du système Gbagbo. Une chose est sûre,c’est que du temps d’Houphouet,il y avait de la place pour tout le monde,on ne chassait personne,tous travaillaient il y avait l’auto suffisance alimentaire et tout le monde mangeait à sa faim. Gbagbo est venu,il trie les gens, marginalise ceux qui cultivaient la terre et privilègie ses propres frères qui ne sont que des fainéants qui n’aiment pas travailler.Eux,ils veulent avoir de l’argent facilement et sans souffrir.Ce sont des noceurs qui passent tout le temps à faire la fête,ils ne pensent pas à demain.

    Commentaire par tiéba — 6 juillet 2009 @ 6:14

  22. Continuer à rever sales refondateurs que votre Gbagbson tiomphera devant Bédié ou Ado.
    Bédié est très loin de Guéi et Ado également.
    Continuer de croire que c’est la france qui va venir faire nous notre travail(cad chasser Gbagbo)à notre place:vous serez très surpris.
    Moi Filipio TSGI invite à voter mème pour le dernier crocodile du lac de yakro encore que de voter pour Zepless
    Moi Filipio TSGI invite tous les ivoiriens à voter pour le dernier Margouillat vivant au Nord que de voter pour Koudou Zepless
    Chers internautes,chers jeunes frères et jeunes Tchachters du TSGI,l’heure est venu de démontrer que l’époque des médicores est TERMINE…
    L’époque des Médiocres WAWUé
    l’époque des Médiocres C’est FINI
    l’époque de GBAGBO ABA NAN
    TSGI TSGI TSGI TSGI

    Commentaire par filipio TSGI — 6 juillet 2009 @ 6:38

  23. Soldat Diarra si ta maman t a bien accouche sans probleme c’est grace a HOUPHOUET.Prace ke a son temps tout le monde avait acces facillement aux soins medicaux c’est pour cela tu permets de gueuller aujourd’hui en parlant mal du VIEUX.

    Commentaire par LE SERPENT NOIR — 6 juillet 2009 @ 9:39

  24. 10 ans après la chute du PDCI du pouvoir Le rapport qui accable Houphouët et Bédié .Les comptes de Bédié gelés et son argent bloqué en Europe
    Source : L’Inter : Dernière Mise à jour : 03/07/2009 (Auteur : autres)
    Le dernier rapport du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-Terre solidaire) n’épargne pas les anciens chefs d’Etat ivoiriens, qui ont précédé au pouvoir le régime de la refondation aux affaires aujourd’hui. Dans ce rapport de 200 pages rendu public, il y a une dizaine de jours, tout un chapitre est consacré au président Félix Houphouët-Boigny et à son successeur Henri Konan Bédié cités parmi les chefs d’Etat qui ont eu des ” biens mal acquis “, à l’instar de feu Omar Bongo du Gabon et Denis Sassou Nguesso.
    Les détails sur la fortune et les biens du premier chef d’Etat ivoirien . Les comptes de Bédié gelés et son argent bloqué en Europe
    vendredi 3 juillet 2009

    Une ONG Catholique traite votre HB de dictateur qui a appauvri son peuple. Ce ne sont pas les democrates ivoiriens seulement. Vous êtes tellement écervélés que vous oubliez que Gbabson etait opposant dans ce pays pendant près de 30 ans et la CI n’a jamais pris feu. Vous faites deux jours d’opposition seulement et votre rage du pouvoir vous rend fou au point de venir attaquer la mère patrie. Si vous croyez que les Blancs vont vous aider encore continuez de rever. Nous sommes là pian et gare au broussard qui bronche. Vous chanter des insanités pour caresser vos poils du cul mais la réalité est là. PAS D’ELECTION AVANT LE DESARMEMENT DEFINITIF ET TOTAL DES ANALPHABÈTES DE BOUAKÉ.

    Commentaire par Kouadio — 7 juillet 2009 @ 12:00

  25. SERPENT NOIR TON CERVEAU DOIT ÊTRE NOIR AUSSI. LES HÔPITAUX DE CI EXISTENT TOUJOURS APRES LA MORT D’HB. LES FEMMES ACCOUCHENT TOUJOURS SANS PROBLEME ET LES ENFANTS QUI SONT NEES EN 2000 QUAND GBABSON A PRIS LE POUVOIR SONT PLUS INTELLIGENTS QUE TOI PARCE QU’ILS SONT NES LIBRES DANS LA TÊTE. ILS NE SONT PAS DES ESCLAVES QUI COMPTENT SUR UN MORT POUR VENIR FAIRE LEUR BONHEUR. ILS SE DEBROUILLENT TOUT SEUL. N’EUT ÉTÉ LA GUERRE QUE TES PARENTS ANALPHABETES ET TOI AVEZ AMENÉ EN CI ILS SERONT PLUS A L’AISE QU’AU TEMPS D’HB.

    Commentaire par Soldat diarra — 7 juillet 2009 @ 12:08

  26. Quand on a envie d’aller à des élections, des élections paisibles, des élections justes, apaisées, en allant se promener quelque part, on ne félicite pas ses parents qui ont amené la guerre. On ne leur dit pas que la guerre était indispensable». Sans le citer nommément, le président de la Conférence Cap unir pour la réélection de Laurent Gbagbo (Cap-Ur LG), Gervais Coulibaly, a condamné, samedi à Adzopé, les propos que le président du Rdr, Alassane Dramane Ouattara, a tenus à Bouaké, lors de sa dernière tournée dans la Vallée du Bandama, du 19 au 28 juin. Pendant cette tournée, le leader des Républicains avait estimé que les Forces nouvelles avaient mené un «combat indispensable» en Côte d’Ivoire. «Je ne comprends pas comment une guerre peut être indispensable. Comment tuer des hommes peut-il être indispensable?», a fustigé le chef de la Conférence, par ailleurs porte-parole du Président de la République, Laurent Gbagbo. Gervais Coulibaly animait un meeting au stade municipal d’Adzopé, à l’occasion de l’investiture de la coordination de son mouvement dans la région de l’Agnéby. «Parce qu’on ne peut pas dire qu’on engage une guerre en pensant que personne ne va mourir. Pendant la guerre, on bombarde. Si la guerre était indispensable, il était aussi indispensable que des gens soient bombardés», a-t-il expliqué dans un tonnerre d’applaudissements. Pour lui, le bombardement de Bouaké (qu’Alassane Ouattara a qualifié de «stupide») par les Forces de défense et de sécurité (Fds), en son temps, était une conséquence de la guerre. «Commençons par dire que faire la guerre était stupide. On ne peut pas dire que faire la guerre était indispensable et puis trouver une des conséquences de cette guerre (le bombardement. Ndlr) stupide. C’est contradictoire», a martelé M. Coulibaly. Et de poursuivre : «Quand la guerre arrive, si vous la trouvez indispensable, restez avec nous dans le pays. Si c’est indispensable, ne demandez pas qu’on vous en extirpe. (…) Arrêtons de jouer avec la vie des autres», a-t-il lancé.

    Le chef de la Conférence a toutefois estimé que la guerre est passée et que l’heure est à la sortie de crise par des élections conformes aux normes internationales. «Je demande à tous les hommes politiques d’arrêter de réveiller les vieux démons, d’aller rappeler à des populations meurtries, des populations complètement fatiguées de la guerre, qu’on les a bombardées, que c’était stupide. Mais quand on parle comme cela, est-ce un esprit de réconciliation, de paix, d’apaisement pour aller à des élections tranquilles qu’on propose au peuple?», a-t-il interrogé. «Nous devons aller aux élections la conscience tranquille parce que nous nous sommes fait enrôler», a-t-il ajouté. Aussi a-t-il dit ne pas comprendre que des Ivoiriens soutiennent que les élections peuvent se tenir alors que des millions d’autres ne sont pas encore enrôlés. «Pourquoi on a fait la guerre? Si on a fait la guerre parce que certains ont estimé qu’ils étaient exclus… parce que d’autres ont estimé qu’ils ne pouvaient voter parce qu’ils n’avaient pas de pièces. Alors, pourquoi maintenant environ deux millions d’Ivoiriens doivent-ils être considérés comme une quantité assez négligeable pour qu’on les laisse au bord de la route pour aller aux élections?», s’est indigné l’orateur. «Je ne dis pas qu’on ne doit pas aller aux élections. Mais je veux comprendre cette situation d’exclusion», a précisé le président de la Conférence Cap-Ur LG.

    Pascal Soro

    Commentaire par Soldat diarra — 7 juillet 2009 @ 1:42

  27. La vérité, triomphera bientôt! La politique économique de Gbagbo est RATÉE. Les infrastructures du pays sont déliquescentes,regardez donc les tours administratives du Plateau qui sont toutes décrépies et ruinées,des pans de mur qui s’effritent,les ascenseurs en panne,plus d’électricité dans les halls des étages,les appliques et interrupteurs enlevés et emportés.Les routes abimées et défoncées,le système de santé en faillite,les hôpitaux délabrés et insalubres,pénuries de matériels et de médicaments. Abidjan est devenue une grande poubelle à ciel ouvert,les canalisations,les égoûts et les canivaux sont bouchés et dégagent des odeurs pestiférées,les eaux stagnantes contiennent des nids de moustiques et des larves qui infectent les populations.Les jardins publics sont sales,on y pisse on y fait ses besoins(excréments et odeurs d’urine vous empoisonnent)! Ne vous étonnez pas qu’il y ait la recrudescence des maladies infectueuses telles le choléra et la fièvre thyphoîde qui ont ressurgi. Où sont passés les services de voierie et les services sanitaires et d’hygiène publique? Mauvaise gestion et ôpacité des finances publiques. Le régime Gbagbo a trop cultivé le “LAISSER-FAIRE”.Ces dirigeants n’ont pas la CULTURE DE LA RESPONSABILITÉ,ils n’ont pas montré le bon exemple pour que les employers les suivent. On NE TRAVAILLE PAS en CI depuis 9 ans! Vu ce qui précède,le CHANGEMENT est IMPÉRATIF. Le rival de Gbagbo,Ouattara,est bien l’homme qu’il faut dans cette CI en crise et qui traverse un moment périlleux. En fait,Ouattara sait mieux que Gbagbo quand il s’agit de l’ÉCONOMIE ou de RELATION INTERNATIONALE. C’est son domaine de prédilection. Il est tenace,pragmatique; surtout,il EST UN GRAND TRAVAILLEUR. Il fait preuve de CALME et de MESURE qui sont des qualités d’un bon chef. Ouattara nourrit de grandes ambitions pour la CI. Sa VISION et son EDUCATION sont très importantes pour la CI. Son programme “VIVRE ENSEMBLE” est plus apte que celui de Gbagbo. Ouattara représente donc l’AVENIR de la CI. Il est temps de tourner la page Gbagbo.

    Commentaire par Soro — 7 juillet 2009 @ 9:34

  28. A cause des mensonges et de l’intoxication du FPI,une frange de la population se méfiait d’Ado qu’ils rendaient responsables des malheurs de la Côte d’Ivoire. Il a fallu attendre que la campagne présidentielle soit ouverte pour que le bravetchè,Ado,se fasse connaitre aux ivoiriens. Au cours de sa tournée à l’intérieur du pays,les meeting organisés par Ado ont été un succès. les gens sont sortis pour le voir,il a parlé,on l’a écouté. Les gens ont compris qu’ils avaient à faire à un homme sérieux et responsable qui n’avait rien à voir avec l’aventurier aigri dont on avait parlé et qui voulait “gnagami”(mélanger)le pays pour être président. Les gens n’ont pas vu le plaisantin,ils ont été surpris de découvrir un homme qui avait une forte personnalité et de la valeur. Du confin des hameaux jusqu’aux villages,les populations,y compris les paysans ont été conquis. Ado a séduit tout le monde et et même les jeunes. Voici quelques extraits de son discours:” Il ne faut pas d’apprentis mais des professionnels pour gérer la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui,les problèmes de la Côte d’Ivoire sonts économiques. Il faut la paix et la fraternité. Il a appelé à l’union des fils de la Côte d’Ivoire. C’est unis que nous allons bâtir la Côte d’Ivoire. Je connais la politique parce que je l’ai appris auprès d’Houphouet. Notre pays a besoin d’un vrai chef. Il doit être capable d’amener la paix et le développement.”Je suis ce chef”. J’ai des solutions aux problèmes de mon pays.

    Commentaire par Visionnaire — 7 juillet 2009 @ 12:36

  29. Vraiment,je vous demande pardonne.Ne parlez jamais mal d’Houphouet-boigny.Le Vieux a réussi sa politique.Jusqu’aujourd’hui,Houphouet reste le meilleur politicien de l’Afrique toute en entière.Personne n’égale houphouet aujourd’hui.Vous ne pourrai jamais étouffer cette histoire.Quand vous faites resonner le nom houphouet en voulant le calomnier,vous devenez automatiquement ridicules.Comparer la période de votre règne à celle d’Houphouet?ET jugez.
    Que DIEU nous donne un Président qui veut le bonheur du peuple ivoirien.

    Commentaire par Yssouf — 7 juillet 2009 @ 12:53

  30. yarko les opposants et les anti koudou aboient la caravane de gbagbo avance

    Commentaire par moimeme — 7 juillet 2009 @ 1:01

  31. bebie comme tut les membres du pdci fuient la retraite il a faillie mourrir dans l’avion samedi il n’a encore rien vu avec ça il pense qu’il peut revenir aux affaires on ne veut pas d’un mourrant et fuyard a la tete de notre pays
    le RDR qui la mairie les plus sales d’abidjan a koi ressemblera le pays tout entier quand ils seront aux affaires
    hamed bakayogo un ministre des boites de nuits mosieur RUMBA
    Mabri lui n’arrive meme pas a gerer le ministere des transport et c’est lui ki veut etre president avec toute la corruption qu’il ya sur les permis et l’attribution de la visite technique
    ce qui fait de Mabri un bon corrompu
    ha voil une image de l’opposition
    cote d’ivoire yarko

    Commentaire par moimeme — 7 juillet 2009 @ 1:08

  32. BEDIE comme tout les membres du PDCI fuient la retraite il a faillie mourrir dans l’avion samedi il n’a encore rien vu avec ça il pense qu’il peut revenir aux affaires on ne veut pas d’un mourrant et fuyard a la tete de notre pays
    le RDR qui la mairie les plus sales d’abidjan a koi ressemblera le pays tout entier quand ils seront aux affaires
    hamed bakayogo un ministre des boites de nuits monsieur RUMBA
    Mabri lui n’arrive meme pas a gerer le ministere des transport et c’est lui ki veut etre president avec toute la corruption qu’il ya sur les permis et l’attribution de la visite technique
    ce qui fait de Mabri un bon corrompu
    ha voila une image de l’opposition
    cote d’ivoire yarko

    Commentaire par moimeme — 7 juillet 2009 @ 1:11

  33. Petit Rappel de notre histoire commune:
    1- Election calamiteuse de Octobre 2000 avec l’élection de Mr Gbagbo.
    2- 2000- 2001: Reprise des relations avec les bailleurs de fonds après un travail colossable abattu par le gouvernement AFFI 1.
    3- Octobre 2001 : forum de réconciliation nationale… avec ce qu’on a tous entendu et vu!!!
    4- Courant 2002, afin de tenir les engagegements de Yamoussoukro face à feu Eyadema, Kerekou…. Formation du Gouvrenement AFFI 2 où le RDR est enfin rentré à la veille du 7 Août 2002.
    5- Août 02- au mi- Septembre 2002 : L’économie Ivoirienne était un trend parfait ( confiance rétrouvée des banques locales qui ont débloqué des crédit pour des investissments en attente depuis 1 an…
    6- Début Septembre 2002 : Affaires Sia popo extradé de Ouaga- Assassinat de Balla KEITA à Ouaga.
    7- 18- 19 Sptembre 2002: Déclenchement du rébellion armée muée en rébellion…
    8- Ceux qui ont les yeux pour voir et les oreilles pour entendre savent ce qui s’est passé depuis cette date à ce jour!

    Alors question : Peut t’on comparer les gouvernements AFFI 1 & 2 , aux multiples gouverments après Marcoussis???? soyons sérieux SVP.

    La campagne électorale nous révellera beaucoup de choses car certains n’ont pas encore parlé.
    Merci

    Commentaire par Patchi — 7 juillet 2009 @ 1:37

  34. AuJOURD’HUI,LES IVOIRIENS ONT BESOIN D’UN HOMME DE CONSENSUS,D’OUVERTURE ET DE TOLÉRANCE,QUI RASSEMBLERA ET RÉCONCILIERA TOUS LES IVOIRIENS. ALASSANE OUATTARA PLAIT À TOUS,IL EST TRÈS POPULAIRE ET IL RATISSE LARGE PENDANT SES TOURNÉES. C’EST L’HOMME QUI DIT: J’AI DES SOLUTIONS AUX PROBLÈMES DE MON PAYS. J’AI DES SOLUTIONS POUR RÉSOUDRE LES DIFFICULTÉS AUXQUELS LES IVOIRIENS SONT CONFRONTÉS(PAUVRETÉ,INÉGALITÉS,LE CHÔMAGE,LA CHERTÉ DE LA VIE,L’INSÉCURITÉ,LE LOGEMENT,LA SANTÉ,L’ÉDUCATION ET LA FORMATION DE NOS ENFANTS. JE VEUX UNE ÉCONOMIE AVEC UNE CROISSANCE FORTE QUI PERMETTE DE CRÉER DES EMPLOIS NOUVEAUX. JE VEUX UN ÉTAT MODERNE ET EFFICACE.

    Commentaire par Ado l'homme providentiel — 7 juillet 2009 @ 1:56

  35. tout simplement, reconnaissons que les deux autres poids lourds de la politique de notre pays a savoir Bedie et Gbagbo ont toujours eu PEUR d’affronter ADO aux ELECTIONS…. C’EST LE GROS PROBLEME dans notre pays.
    A chaque fois l’un des deux imaginent des “histoires” pour eliminer ADO.

    C’est le peuple Ivoirien qui a le dernier mot.
    C’est tout le peuple qui JUGERA Allassane pendant les ELECTIONS, et NON les dires, de Ble-Goude,d’Affi N’guessan ou d’un Mangou. Le FPI ne REPRESENTE pas tout le peuple de la Cote d’Ivoire…

    Commentaire par srika blah — 7 juillet 2009 @ 6:15

  36. Cette fois-ci nous ne voulons pas voir de CARTE-ROUGE avant le match. Nous ne voulons pas qu’on disqualifie une equipe avant ce championnat. Chaque equipe doit commencer le match avec ces 11 joueurs.
    Nous verons qui de Bedie,de Gbagbo, de ADO,de Mabri,de Gueu-Dro… sera le meuilleur attanquant de son equipe pendant ce chanpionnat…

    Commentaire par srika blah — 7 juillet 2009 @ 6:21

  37. allassane ouattara, n’est pas un homme de concensus, sauf pour c’eux à qui il se plait à distribuer les sous…ce n’est pas non plus ,quelqu’un de sage
    avec sa guerre…ne vous y tromper pas
    les promessses ne veulent que pour c’eux qui y crois,et puis s’il distribue
    de l’argent, il faut bien le recupérer quant il va venir au affaire…alors il ne faut pas pleurnicher pour dire qu’il vous à tromper….

    Commentaire par obre abdoul — 8 juillet 2009 @ 6:10

  38. Mon cher “OBRE Abdoul” tous les politiciens vont les memes promesses avant d’arriver au pouvoir.
    Bedie n’a pas tenu ses promesses.
    Laurent Gbagbo c’est meme VASE-DE-NUIT. Gbagbo fait meme pire…
    C’est a cause des MENSONGES de Gbagbo que les gens criaient avant “PDCI VOLEUR! Houphouet Voleur! ”

    AUJOURD’HUI le FPI est plus que ALI-BABA….et ses 40 V…..

    Commentaire par vadaba — 8 juillet 2009 @ 8:08

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia