NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

19 novembre 2008

Affaire Assé Alafé / Me Sery Kossougro : ‘’J’ai rencontré le Président de la République’’

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

Des langues ont fait état de ce que maître Sery Kossougro Christophe l’avocat auprès de la Cour d’appel, conseil de l’Unjci (Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire) et commis à défendre le dossier Assé Alafé, a rencontré le Président Laurent Gbagbo. Nous l’avons approché dans ce sens pour en savoir plus.

Des bruits font état de ce que le Président de la République vous a reçu concernant l’affaire Assé Alafé.?Vrai ?

Mais…, je ne sais pas par quel moyen vous avez appris que j’ai rencontré le chef de l’Etat. Effectivement, je l’ai rencontré. Et l’occasion m’a été donnée de parler du dossier Alafé avec lui. Car, il a été très attentif à nos doléances, à nos démarches ainsi qu’au cri de cœur du président de l’Unjci (Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire). Quant à la grâce présidentielle, le président dit qu’il prend note. Aussi, a-t-il dit, y revenir au moment venu. Voici l’essentiel de notre entretien.

Quand avez-vous rencontré le Président de la République ?

C’est le dimanche 16 novembre 2008 que j’ai rencontré le Président Laurent Gbagbo.

Y a-t-il espoir ?

Bien sûr ! Vous savez que le Chef de l’Etat a toujours prêté une oreille attentive à tout ce qui concerne la presse. C’est le premier Chef d’Etat que je connais ici en Afrique qui a dépénalisé le délit de presse. C’est pourquoi d’ailleurs, autant que moi, nous avons tous été choqués, au lendemain du procès, lorsque l’on a lu dans la presse qu’il y avait atteinte à la liberté de presse en Côte d’Ivoire. Je profite de cette occasion pour vous dire que le délit qui est reproché au directeur général du quotidien l’Intelligent d’Abidjan, M. Assé Alafé, est un délit de droit commun et non un délit de presse.

Maître, vous venez de rencontrer votre client, M. Assé Alafé. Que peut-on retenir de l’entretien que vous avez eu avec lui ?

Ce que l’on peut retenir, c’est qu’il a le moral. Qu’il compte sur la mansuétude du Président de la République et la bonne disposition du corps des magistrats pour obtenir sa liberté. Mais, cette liberté serait provisoire. Et en ce qui me concerne, en tant que son conseil, je souhaiterais vivement que l’on évite la désinformation et la dénaturation des faits. Que les journalistes ne fassent pas de cette affaire, une affaire qui opposera en quelque sorte le pouvoir à M. Alafé. Il est prévenu d’un délit de droit commun et non d’un délit de presse. Que nous sachons gérer, juridiquement parlant. Faisons confiance aux autorités judiciaires et au Président de la République, premier magistrat de ce pays.

Avez-vous un message particulier à adresser à la rédaction du quotidien l’Intelligent d’Abidjan ?

Je tiens à remercier non seulement les journalistes de l’Intelligent d’Abidjan pour le soutien sans faille qu’ils apportent à leur directeur général mais aussi les uns et les autres surtout pour tous les efforts entrepris en vue d’obtenir la liberté du Directeur général - mon client - qui, actuellement, souffre de peine privative de liberté.

Propos recueillis par M.O

29 Commentaires »

  1. C’est de l’arbitraire. Que fait la Côte d’Ivoire pour regulariser une bonne fois pour toute la situation de tous les enfants issus de l’immigration nés en Côte d’Ivoire et qui ont tout fait en Côte d’Ivoire. Il faudrait que l’Etat fasse quelquechose afin d’eviter de courir à chaque fois voir le president pour regler tel ou tel cas. Qu’on arrête de gerer l’etat de côte d’Ivoire de facon aléatoire. Tout ca c’est cet idiot d’Alassane Ouattara quiu est venu creer les problemes aux enfants issus de l’immigration et lui aujourd’hui se tape l’argent du contribuable des ivoiriens pour les avoir fait tuer par Soro Guillaume. Et les innocents(enfants issus de l’immigration) sont en train de payer pour son idiotie. Chers freres ivoiriens autant vous avez regularisez la situation de Ouattara autant vous devez regulariser la situation des enfants issus de l’immigration mais seulement les nouveaux regularisés doivent attendre cinq ans pour prendre part aux elections comme la loi l’indique.

    Commentaire par Goude — 19 novembre 2008 @ 8:18

  2. Je ne vois pas comment on peut passer du coq à l’âne. Que vien faire le nom de Ouattara qui est une personnalité politique importante dans la gadoue, C’est Gbagbo qui est mauvais et qui pour des raisons politiques ne veut pas donner la nationalité ivoiriennne aux descendants d’immigrés nés en CI et qui y vivent de manière régulière et qui sont bien des ivoiriens à part entière. gBAGBo a peur de perdre les élections,car il est conscient du fait que cette catégorie de personnes ne lui est pas favorable. C’est un droit et ces personnes l’arracheront de gré ou de force à Gbagbo.

    Commentaire par Tagro — 19 novembre 2008 @ 11:16

  3. la façon que la françe a de soigné rmi smig chomage cmu est jen saute nous fait bénéficié ici il faudrait étre fou pour voter pour quelqu un qui fait tout le contraire chez nous ! pauvres ivoiriens jamais vous avez , ou vous irez plus bas que le niveau actuel du pays !

    Commentaire par ramses — 20 novembre 2008 @ 8:24

  4. Quel est ce pays où pour un oui ou un non, on court voir le chef de l’état? J’espère que Gbagbo ne va pas tomber dans ce piège là. Pour un délit de droit commun, l’avocat Me Seri ne doit pas jouer la carte du favoritisme, du clientelisme encore moins du beteisme. Le droit, le droit encore le droit voilà ce qui doit prevaloir. Me Seri doit s’armer d’arguments pour convaincre. C’est trop facile d’aller pleurer devant gbagbo pour implorer sa clémence. Nos chefs coutumiers peuvent se le permettre et celà leur reussit mieux. Qu’on apprenne ensemble à constuire une societé de droit!!!!!

    Commentaire par le rat — 20 novembre 2008 @ 8:52

  5. Moi, je quitte derriére Gbagbo s’il intervient dans ce problème…..

    Commentaire par kotobi — 20 novembre 2008 @ 9:11

  6. Pauvres de nous les ivoiriens ! voilà quelqu’un qui a commis un délit de droit commun et au lieu de le défendre juridiquement parlant on veut cherche la clémence du chef de l’Etat ! Pdt ce tps on veut état de droit. Il faut que GBAGBO arrête d’intervenir dans la justice qui doit s’appliquer dans tte sa rigueur

    Commentaire par Brézo — 20 novembre 2008 @ 11:10

  7. La France,pays des droits de l’homme ne fait pas de distinction,elle accorde la nationalité française à tous les immigrés et leurs enfants qui remplissent les conditions et en font la demande. Les autorités françaises ne font pas distinction,blanc,jaune et noir venus d’Afrique et d’ailleurs,tous ont les mêmes droit,on ne fait pas d’exclusion,il n’y a pas de délit de faciès ou autres.De nombreux ivoiriens surtout les bétés qui aiment la Fance en ont profité. Ils bénéficient de tous les avantages,allocations familiales,sécurité sociale,rmi,smic,chômage,cmu,logement social,apl, etc,et pour tous ces avantages ils accourent tous vers la France qui est devenu leur eldorado. La réussite,c’est avoir des papiers et vivre en France. Cela devrait servir de leçon à Gbagbo et aux refondateurs.

    Commentaire par Soro — 20 novembre 2008 @ 12:05

  8. Avant son accession au pouvoir,Gbagbo déclarait:” Là où l’être humain est né,là est sa pemière terre.Il décide ensuite d’être ivoirien ou français”. Aujourd’hui,sa politique est complètement aux antipodes de cette conviction,le FPI a repris à son compte l’ivoirité. Gbagbo disait que quand la démocratie échoue,ce sont les armes qui parlent. S’il ne règle pas à fond les problèmes d’identification qui divisent les ivoiriens,alors les armes vont reparler,tous suivront Zakaria et IB pour avoir réparation.

    Commentaire par sako — 20 novembre 2008 @ 12:18

  9. Ceux qui ont droit à la nationalité,RÉGULARISÉS et NON-NATURALISÉS. Leurs situations sont bloquées et renvoyées au droit commun. Ils sont bénéficiaires des articles 17 à 23 de la loi n° 610415 de 1961,abrogée par la loi n° 72 852 et des personnes résidants en CI avant le 7 aôut 1960 n’”ayant pas exercé leur droit d’option” dans les délais prescrits parce qu’ils l’ignorent,ils ne l’ont jamais revendiqué parce que pas informés. Le FPI A DÉNATURÉ le projet de loi issu de Linas Marcoussis qui demandait de RÉGULARISER la situation des personnes qui ONT DROIT à la NATIONALITÉ IVOIRIENNE. Ce projet de loi a été élaboré et défendu à l’Assemblée Nationale par Henriette Diabaté qui était alors Garde des Sceaux,ministre de la justice. Le 15 juillet 2005,le président Gbagbo prend la décision 20005-04/PR,portant disposition spéciale en matière de NATURALISATION pour régler le problème. Mais l’article 6 du chapitre III abordant la procédure de naturalisation stipule que :” Lers personnes naturalisées en application de la présente décision restent soumises aux incapacités prévues par l’article 43 de la loi du code de la nationalité. Pour Gbagbo et le FPI,les personnes à naturaliser ne sont pas ivoirienne mais sont plutôt demandeurs de la nationalité,or il n’en est rien. Les trois catégories de personnes concernées par ce texte,SONT DÉJÀ IVOIRIENS et n’ont pas besoin de faire une demande de naturalisation. La politique d’IDENTIFICATION mise en place par le FPI est en contradiction flagrante avec le CODE DE LA NATIONALITÉ. lES LOIS ont été “dénaturées” par les amendements des députés du FPI,ce qui a pour effet de bloquer le processus de paix. Quatres jours après son discours,les textes que le chef de l’État dit avoir amendés demeurent introuvables et pourtant,il avait promis de les faire publier dans le journal officiel.

    Commentaire par Djanfa lôh! — 20 novembre 2008 @ 12:40

  10. qu’est ce qu’ils aiment la côte d’ivoire ces gens!pourquoi alors lui faire la guerre?
    ils veulent tous devenir ivoiriens,mais seulement en prenant des raccourcis. c’est ceux là qu’il faut condamner.

    Commentaire par dramane — 20 novembre 2008 @ 1:39

  11. Il est clair que la justice ne jouira jamais d’une grande popularité au sein de la population. Mais ell n’a jamais autant été saisie qu’aujourd’hui.
    Que Dieu nou garge.

    Commentaire par NEKPADRO — 20 novembre 2008 @ 3:16

  12. mr ALAFE a fait du faux et usage de faux.C est un delit de droit commun .La COTE D ivoire n est pas un pays de sans loi .il ya plusieurs ALAFE dans notre pays .il faut qu on arrive a mettre fin a nos anciennes pratiques .il ya des gens qui ont vendu le passeport ivoirien aux NIGERIANS/ AUX MALIENS/ LIBERIENS /MEME AUX CONGOLAIS POUR QU ILS VIENNENT EN EUROPE.CEUX LA .C EST EUX QUI ONT VENDU LA COTE D IVOIRE AUX MAINS DES ETRANGERS DE LA SOUS REGION .TOUS CEUX LA SE RECLAMENT AUJOUD HUI ETRE IVOIRIENS PLUS QUE L IVOIRIEN LUI MEME.ARRETONS DE VENDRE LE PAYS AUX ETRANGERS POUR DES MIETTES .IL YA UNE PROCEDURE LEGALE A SUIRVRE POUR ACQUERIR LA NATIONNALITE D UN PAYS .ALAFE A FAIT DU FAUX ET USAGE DE FAUX .IL DOIT ETRE CORRIGE PAR LA JUSTICE IVOIRIENNE.

    Commentaire par doudou gueil — 20 novembre 2008 @ 8:20

  13. Pauvre doudou gueil,Alafé n’a pas fait du faux,les hommes de Gbagbo l’ont cassé simplement.Pour eux,comment cet homme ambitieux qui a des origines nigérianes peut-il se permettre de postuler pour un poste élevé qui est réservé qu’aux ivoiriens bon teint et multiséculaires? L’article 35 instaure une citoyenneté à double vitesse entre les ivoiriens “vrai vrai” et les ivoiriens “façon façon”. Aussi,il faut arrêter d’incriminer tout le temps les étrangers et les calomnier. Ce sont les dirigeants du pays qui ne sont pas bons,omnibulés par le pouvoir et leurs prérogatives,ils font n’importe quoi pour se maintenir au pouvoir. Il faut que tu sâches,qu’au Sénégal,il y a une forte communauté libanaise qui vit dans ce pays depuis des lustres,eh bien,là-bas,on leur accorde non seulement la nationalité sénégalaise mais également des bourses d’études.J’en ai rencontré ici,en France,et j’étais surpris de voir ces personnes qui se disaient sénégalais et fiers de l’être! Au Burkina à côté de chez nous,il y a une forte communauté béninoise,togolaise et malienne qui ont choisi ce pays et qui y sont installés depuis très longtemps; je peux te citer les familles Barboza,les Adjibadé qui ont opté pour la nationalité burkinabée,et qui l’ont sans aucune difficulté,ils ont les mêmes avantages et droits que les autres. C’est quoi cette histoire,la CI qui est un pays de melting-pot,refuse d’intégrer ceux qui sont là et qui se considèrent comme des ivoiriens ? Il faut arrêter là,c’est ridicule!

    Commentaire par nico — 20 novembre 2008 @ 9:29

  14. Nico, tu es peu intelligent, j’allais dire stupide, à toi de voir ce qui te convient mieux pour des anneries que tu racontes. Pour démontrer que Alafé n’a pas fait du faux et usage de faux, tu prends bien le cas des familles Barboza et Adjibadé d’origine béninoise ou togolaise qui ont ont opté pour la nationalité burkinabée. Nous connaissons ce pays pour sa rigueur dans l’application des lois. il n’y a aucun doute, ces familles ont dù faire ce que la loi prevoit comme demarches nécessaire pour l’obtention de la nationalité et non le racoursis. en matière d’integration, la Cote d’ivoire n’a rien à apprendre de qui que ce soit. Malgré la legerté d’esprit et le peu d’ignorance dont tu fais preuve, je fais l’effort de te comprendre.Pourquoi? Parceque tant que les hommes de droit doivent se comporter comme Me Sery qui au lieu de preparer une bonne défense par des arguments tenant compte d’un certain nombres d’attenuantes pour son assisté, court chez Gbagbo son frère bété pour demander la clémence il y aura toujours des gens comme toi qui continueront à prendre notre pays comme une jungle.

    Commentaire par kotobi — 21 novembre 2008 @ 8:16

  15. Légèreté d’esprit et manque d’intelligence sont de ton côté! Ah ignorance quand tu nous tiens. Pour toi,les problèmes de la CI,ce sont les étrangers. Ce sont eux qui organisent la fraude,la tricherie,et la rebellion en CI etc. Tu as une vision trop simpliste des choses,arrêtes d’incriminer et de diaboliser les étrangers,c’est tout ce que vous,partisans de Gbagbo savez faire; Pour vous,ce sont les étrangers qui sont responsables de tous les mots dont souffre la CI! Vous passez tout votre temps à faire de l’intox et de la désinformation. Cessez de faire avaler des couleuvres aux gens,bande d’aigris! On sait ce qui se passe dans le pays. Si Kossougro est allé voir Gbagbo pour demander sa clémence,c’est uniquement parce que l’affaire Alafé est un problème politique et non un problème juridique! Qu’est ce que c’est que ce pays où on ose dire à un ivoirien naturalisé et vivant dans ce pays depuis plusieurs générations que “ce n’est pas parce qu’il a ses papiers qu’il est ivoirien”.On a ethnicisé la vie collective. Que tu l’acceptes ou pas,la vérité,c’est que Gbagbo a politisé l’identitaire pour se maintenir au pouvoir. C’est toi le mécréant qui sait qu’Alafé n’a pas suivi la procédure normale pour l’obtention de ses papiers,tu n’as que ça à la bouche et personne d’autre ne peut te l’enlever. C’est ce que toi tu dis qui est la vérité. Mon ami,tu es aveuglé par le racisme et tu manques d’esprit critique. Réveilles-toi bon sang,le monde a changé! Tous les pays de la sous-région sont en avance en ce qui concerne les problèmes d’identification,et paradoxalement,la Ci qui est un grand pays d’immigration reste à la traine et est en retard.

    Commentaire par koumakan — 21 novembre 2008 @ 11:11

  16. ASSÉ ALAFÉ EST VICTIME D’UNE GRAVE INJUSTICE. A LA SUITE D’UN PROCÈS BACLÉ ET CONTESTABLE,IL A ÉTÉ CONDAMNÉ ET INCARCÉRÉ À LA MACA. LIBÉREZ ALAFÉ! LIBÉREZ ALAFÉ! LIBÉREZ ALAFÉ!

    Commentaire par sam — 21 novembre 2008 @ 11:52

  17. Pour le moment, Alafé est retenu comme coupable de faux et usage de faux. A Me Sery ou à qui de droit et de competence de démontrer le contraire. Le débat est très simple, au lieu de sauter du coq à l’ane et étaler ses insuffisances intel..sur le net. J’aurais pu m’offenser de lire que tu me prends pour un de ceux qui pensent que les étrangers sont responsables des problèmes de la CI. Non. Non et non, d’ailleurs celà ne vaut la peine surtout quand on a faire à des gens un peu … un peu… psychopates. Voilà c’est dit.

    Commentaire par kotobi — 21 novembre 2008 @ 12:54

  18. En octobre 2000, un des candidats à l’élection présidentielle ivoirienne s’est vu refuser son éligibilité au motif d’une nationalité douteuse, lequel argument avait été soutenu avec force par le conseil de l’état ivoirien d’alors dont l’un des membres était un certain SERY KOSSOUGRO.

    Fort de ce constat, on est en état de se demander si le nouveau conseil de Mr ALAFE pourra t-il aller contre ce qu’il a lui-même énergiquement combattu hier ?
    Enfin que faut-il espérer au delà de cette rencontre de Maître KOSSOUGRO avec le président de république ?

    Si ce n’est à mon sens, introduire auprès de ce dernier un recours gracieux pour faire bénéficier à son client le pouvoir de grâce du chef de l’état afin de recouvrer la liberté.
    Et cette fois, entrer dans la légalité pour continuer paisiblement le combat de la démocratie par la plume.

    Commentaire par DAID — 22 novembre 2008 @ 1:38

  19. Gbagbo ne veut pas passer la main,il veut s’éterniser au pouvoir comme tous les dictateurs.Voilà pourquoi il mène une politique de mensonge,d’exclusion et de division et il ne changera pas. Il utilise la force pour terroriser et tuer tous ceux qui s’opposent à lui.Il faut répondre à la violence de ce régime par la violence. Gbagbo est prêt à massacrer et tuer tous les ivoiriens s’il le faut pour conserver le fauteuil présidentiel;tant pis s’il ne gouverne que des morts. Il cherche gban gban,il faut que des guerriers comme lui se mettent au travers de sa route,lui fassent comprendre qu’il n’est pas le seul dans le pays,et le chassent du pouvoir. C’est le seul salut de la CI pour renouer avec la démocratie et le changement.

    Commentaire par dozo — 22 novembre 2008 @ 3:08

  20. Il nous faut depassionner le débat. l’affaire alafé intervient dans un climat socio politique particulier. ne mettons pas de l’huile sur le feu en reveillant les demons identitaaires . A croire que les ivoiriens n’ont pas tiré les leçons de la guerre avec tous ses deuils.Vivement l’avènement d’une cote d’ivoire apaisée ou tous ses fils à l’unissons oeuvrerons pour le bien ètre le progrès et la prospérité de la mère patrie.Avec pour slogan je suis ivoirien et j’aime la CI.

    Commentaire par bigui — 22 novembre 2008 @ 7:43

  21. Afale doit rester en prison pour qu’une lecon soit donnee a tous ces voleurs Nigerians qui pilullent en Cote d’Ivoire qui est devenue leur terre preferee pour leur crimes. Actuellement meme, sachez que des nigerians sont en train de preparer des scenario de vol en Cote d’Ivoire; et tout ceci est de nature a faire fuire les operateurs economiques. Le gouvernement Ivoirien doit agir contre la communaute Nigeriane dans notre pays,car Nigerian est devenu synonime de VOLEUR

    Commentaire par Savanet — 24 novembre 2008 @ 1:44

  22. Qiel est le rapport entre l’affaire Alafé et le banditisme? Alafé est un honnête citoyen,un homme consciencieux qui a travaillé dur pour être là où il était. Parce qu’il visait encore haut et p posé sa candidature au poste de président de l’Union des journaliste de CI(UNJC) que certains hommes jaloux et aigris,l’ont torpillé avec le sourire afin qu’il perde son travail et sa position sociale. C’est vraiment méchant! De la manière dont ils ont honni Alafé,Dieu va les honnir comme ça un jour!

    Commentaire par Le renard passe passe,chacun à son tour! — 25 novembre 2008 @ 4:40

  23. merci à maître Sery Kossougro Christophe d’avoir reconnu que Alafé a été condamné pour vol donc un délit de droit commun et non pour un problème de journal ou de presse.Mais ce qui est curieux chez l’éminent Avocat c’est qu’il ne fait pas son travail d’Avocat émérite.Celui de défense son client en démontrant que ce qu’on lui réproche est faux et amener le tribunal à libérer purement et simplement son client.Mais de gràce il faut laisser le président Gbagbo à faire son travail de président.Autrement dit si Gbagbo doit s’asseoir devant la MACA pour libérer tous les prisonniers alors la justice serait simplement unitile.

    Commentaire par Alfred Kouassi — 26 novembre 2008 @ 10:43

  24. Si “NIGERIAN” est synonyme de VOLEUR,que dire donc du bété voleur? Depuis que Gbagbo a pris le pouvoir dans des conditions plus que contestables,plus rien ne va en CI.Le pays est en faillite. Après 8 ans de pouvoir des refondateurs,la PAUVRETE s’est installée et on compte plus de 50 % de personnes qui vivent dans la précarité ou l’extrême pauvretée. Gbagbo et ses amis ont volé et pillé tout l’argent de la CI et la saignée financière continue. Nous ne sommes pas encore au bout de nos peines et souffrances,car les rats affamés d’argent que sont les refondateurs,vont racler les derniers sous qui restent. La refondation est synomyme de corruption,vol,détournements de déniers publics.Gbagbo est le plus dangereux des présidents que la CI ait connus. Il est toujours sous le coup d’une procédure pour complicité d’abus de biens sociaux dans l’affaire Sadea-Edition. C’est un homme comme ça à qui les ivoiriens ont confié leur destin,hélas,ils ne sont pas encore sortis de l’auberge! Grâce au Nouveau Réveil de ce jour,on apprend que Gbagbo vient de s’offrir 15 voitures à 1 milliard de f cfa,et que chaque voiture a été dédouanée à 14 millions de cfa! Ces voitures Land Cruiser,sont destinées aux membres de sa famille.

    Commentaire par Dan Moussa — 28 novembre 2008 @ 5:51

  25. NOUS EXPERIMENTONS TOUS LA SOUFFRANCE DES IVOIRIENS AUJOURD’HUI. LES ANGLAIS DISENT “WHAT HAPPENED IN FIRST PLACE?”. DAN MOUSSA N’OUBLIE PAS QUE D2 2000 A 2002. IL N’Y AVAIT PAS CETTE PAUVRETE ET QUE LE “BETE NE VOLAIT PAS. IL FAUT FAIRE LA GENESE DE CETTE CRISE. VOIR LA CAUSE IMMEDIATE ET LA CAUSE PROFONDE. AU FINISH, TU NE VERRAS PAS LES TRACES D’UN BETE VOLEUR mR dAN mOUSSA. LES SUPERS RICHES AUJOURD’HUI NE SONT PAS SEULEMENT LES “BETE VOLEURS”, MAIS AUSSI DE MULTIPLE mOSSI dRAMANE VOLEURS A L’IMAGE DE bAKAYOKO, UN ANCIEN LOUBARD, SORO VENTRU QUE VOUS AVEZ ARME POUR TUER NOS PARENTS, MAMADOU COULIBALY ETC…SI TU AIMAIS VRAIMENT L’ETRE HUMAIN DANS SON ENSEMBLE TU AURAIS PU DEMANDER A TES FRERES MOSSIS DE NE PAS TUER NOS PARENTS. ETRE PAUVRE EST MIEUX QUE D’ETRE EVENTRE, VIOLE, TUE…

    Commentaire par kone — 28 novembre 2008 @ 9:52

  26. oui DANSSA & KONE Cest hélas la pure vérité ce que vous dite , honte a ceux qui se bouge le popotin dans de telles voitures allor que des enfants fonts les poubelles pour un petit morceau de pain honte a eux , mais hélas eux non aucune honte au contraire ils nous toise avec dedain arrogan est suffisant ! mais de qu oi ? ils se prennent pour qui ? on connait leurs savoir est surtout ont a vue est ont voit encore le reseultat d une gérance lamentable du pays sa leurs appartient la cote divoire c est leurs affaire , est sa implore dieu a longueur de nuits ? un vrais blasphéme !

    Commentaire par ramses — 29 novembre 2008 @ 9:23

  27. Toi qui parles de “cause immédiate et cause profonde de la crise que nous vivons en CI”,il faut savoir que c’est Gbagbo qui a provoqué cette grave crise que nous vivons. C’est lui qui a créé les conditions d’apparition de la rebellion. Comment,en reconduisant l’ethnicisme en politique,en mettant en place la catégorisation des ivoiriens,la discrimination et l’exclusion. Le fait de dire que le bété est voleur,ça te pique au vif. Eh bien,dis-toi qu’il en est de même pour les autres que tu traites aussi de voleur. Tu balances des mots blessants sans en mesurer les conséquences! Toi tu es convaincu que tu es important,qu’on ne devrait pas te dénigrer,et que les autres que tu mépises,c’est du bétail,n’est-ce pas,eux,ils doivent tout encaisser. Tu n’es pas mieux qu’un nigérian ou un mossi.

    Commentaire par Saltimbanque! — 29 novembre 2008 @ 9:29

  28. Aucun texte de notre code de nationalité ne fait reference au droit du sol pour l’acquisition de la nationalité ivoirienne.Soutenir betement que l’on doit sans condition distribuer la nationalité ivoirienne à tous les fils et filles d’immigrés nés sur le territoire ivoirien relève de l’utopie et d’une ignorance criarde du mecanismed’acquisition de la nationalité.IL YA des pays comme les usa d’amerique qui ont opté pour le droit du sol.A ma connaissance,la ci a opté pour le droit de sang(au moins un parent ivoirien pour etre de facto ivoirien).Pour les personnes nées sur le territoire ivoirien et des deux parents étrangers la seule d’acquisition de la nationalité ivoirienne est celle par la naturalisaton.Celà veut dire qu’il faut déposer un dossier au ministère de l’intérieur sous reserve pour l’autorité compétente de valider votre demande.Cela se en france et ailleurs dans le monde. En citoyen civilisé,je suis pour une regularisation massive des personnes nées sur notre sol,y residant depuis des lustres mais à condition que ces personnes fassent leurs demandes conformement aux lois de la republique.ALAFE qui n’est quand meme pas un analphabete devait comprendre cela.La demarche de Me sery est louable car il sait que son client ne peut recouvrer la liberté que par une grace presidentiel.Le cas ALAFE n’est pas unique.IL YA plusieurs ALAFE.Cette épisode devrait pousser les alafe tapis ds l’ombre à renier les racourcis pour empreinter la voie de la légalité.A CEUX qui,pour des enjeux électoraux encouragent les raccourcis pour l’acquisition de la nationalité ds le but d’utiliser les alafe comme betail électoral doivent encore attendre.La democratie que appelons de tous nos voeux exige du citoyen le respect des lois republicaines.

    Commentaire par FRANCKLELYNX — 30 novembre 2008 @ 8:57

  29. Ils se reconnaitrons ces insensés et idiots qui s’amusent à s’attaquer aux bétés.Les voleurs ne sont pas les bétés. Ceux qui ont volé les biens de vos parents ne sont pas les bétés que vous meprisez.Une chose est sure, le pdci du saoulard bedie également voleur des deniers pulics et le rdr du truand mossi dramane à la bouche tordue ont pillé notre pays depuis l’independance de ce dernier.BEDIE a feté ses 9 MILLIADS en 77′(detournement ).QUANT au féticheur dramane,lhomme des sacrifices humains il a volé les sous du pays pendant que fhb agonisait.VS etes mal barrés de donner de lecon de probité.Pour autant pesonne n’a taité les baoulés et les dioulas de voleurs. Si vs voulez qu’on s’insulte les ethnies alors continuez d’insulter les betes parceque gbagbo est bete.BANDE D’imbéciles que vs etes.Si vs m’invitez ds votre poubelle alors j’y descendrai.Gueulards que vs etes.

    Commentaire par FRANCKLELYNX — 30 novembre 2008 @ 9:36

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia