NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

10 mars 2009

Koré Moïse à propos de ses détracteurs dans “l’affaire Warid Telecom”“Je vais mettre fin une fois pour toute à leurs agissements”

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

Conseiller spécial du Chef de l’Etat, le pasteur Koré Moïse a été récemment
accusé par certains organes de la presse dans le cadre de l’affaire Warid
Telecom-ATCI. Quelques jours après le déclenchement de cette affaire
rocambolesque, Koré Moïse s’est ouvert à « L’Intelligent d’Abidjan ». Il
donne sa version des faits, ouvre une brèche sur ses rapports avec le Chef de
l’Etat et menace ceux qui l’ont incriminé.

L’affaire Warid Télécommunication qu’en est-il exactement ?

L’affaire Warid Telecom je vais vous en parler. C’est une entreprise qui est
arrivée en Côte d’Ivoire et qui voulait obtenir une licence de téléphonie
cellulaire. Mon rôle était de jouer le facilitateur dans les premiers moments
jusqu’à la signature et à l’obtention de la licence. Après cela, je ne me
sens plus concerné par tout ce qui arrive. Je ne sais pas vraiment de quoi on parle
dans tous ces dossiers qu’on voit ces jours-ci dans la presse. En tout cas, pour
ce qui concerne ma personne, quand on lit bien tout ce qui a été écrit, il est
bien évident que je ne suis pas concerné ni de près ni de loin. Il y a des
personnes malveillantes qui ont voulu à tout prix me salir. Elles vont répondre
devant les tribunaux parce que j’ai décidé d’instruire une plainte de manière
à ce que les mensonges qui ont été portés sur ma personne soient éclairés
devant la Nation pour une bonne fois. Parce qu’on a pris
l’habitude de m’attaquer et je ne réagis pas. Mais, cette fois-ci j’irai
jusqu’au bout. On ira au tribunal et les gens auront à prouver tout ce qu’ils
ont dit comme médisance à mon encontre.

Quelle partition avez-vous jouée dans cette affaire ?

Pour ma partition, j’ai été contacté par une dame que je connais parce
qu’elle est chrétienne. C’est la première épouse de l’ancien président du
Libéria, Charles Taylor, qui m’a approché pour me dire que son neveu venait en
Côte d’Ivoire. Il était représentant d’un groupe d’investisseurs des
Emirats, qui voulaient faire des investissements en Côte d’Ivoire. Moi, partout
où il peut y avoir création d’emplois pour que des Ivoiriens aient du travail
dans cette période de vaches maigres, je m’investis. Et c’est ce que j’ai
fait. Je me suis investi, j’ai pris des rendez-vous qui ont été respectés
jusqu’à ce qu’on leur signifie qu’ils obtenaient leur licence. Une fois que
cela a été fait, mon rôle était terminé. Je n’étais même pas au courant que
Warid Telecom venait de commencer ses activités en Côte d’Ivoire jusqu’à ce
que cette affaire apparaisse. Les patrons de cette société m’ont
appelé pour me dire qu’ils ne se sentent pas concernés par toutes les
allégations qui apparaissent dans la presse aujourd’hui. Ils sont venus en Côte
d’Ivoire pour faire du buisness. Ils veulent rester seulement dans ce cadre et
c’est la teneur de ce message qu’ils m’ont demandé de faire passer au Chef
de l’Etat. Je veux dire que ni Warid Telecom, ni ceux qui ont participé à
l’obtention de leur licence, ne sont concernés. La preuve, c’est qu’il y a
des droits de réponse de tous ceux qui ont été calomniés dans les journaux. En
dessous de cela, il y a des gens qui ont pour fonds de commerce, le chantage. Et
quand ça ne marche pas, ils viennent salir les honnêtes gens. C’est dans cette
situation qu’ils se trouvent. Il y a eu du chantage qui a été fait sur
certaines personnes pour que ces personnes-là donnent du fric. Comme ça n’a pas
marché, aujourd’hui ils se repandent dans les journaux en croyant faire du
mal à quelqu’un. Habitué à ces choses, je ne vais pas réagir. Récemment,
pour me soutirer de l’argent, il y a des gens qui sont venus me voir pour dire
qu’ils avaient été instruits par des personnes qui travaillent à la
présidence et ailleurs pour venir enterrer un bébé albinos sur le site de mon
église. El ils allaient se faire prendre sur le site par la police et la presse
allait m’accuser de pratique occulte. J’ai demandé qu’on les mette aux
arrêts. Et quand on les a mis aux arrêts, c’est en ce moment qu’on s’est
rendu compte que c’était une cabale, un coup monté. C’étaient des gens qui
voulaient me nuire. Je suis habitué à cela mais, cette fois-ci, il y a des
professionnels qui sont montés au créneau. Je vais mettre fin une fois pour toute
à leurs agissements.

Pourquoi on vous en veut tant monsieur Koré Moïse ?

Demandez à ceux qui le font. Je ne sais pas qui je gêne. J’ai déjà prouvé
dans ce pays. Je veux dire que je n’ai rien à prouver à qui que ce soit. Avant
le président Gbagbo, en 1998, je dirigeais la direction régionale d’une
multinationale. Je ne suis pas demandeur. J’obéis à l’appel de Dieu. Je sers
mon pays. Et chaque fois qu’il y a eu des crises dans ce pays, j’ai fait ce que
je pouvais. Parce que ma richesse en moi, c’est mon relationnel. Dans le monde
entier, j’ai des amis. Si je peux mettre ces relations, ces amis, à la
disposition de mon pays, je n’hésite pas. Si c’est un crime alors que les
Ivoiriens me condamnent. Mais, si je fais bien, qu’on le reconnaisse au moins. Et
je ne cherche même pas la reconnaissance des gens. Je sais ce que je dois faire
pour mon pays. Maintenant que les gens m’en veulent, c’est normal. Je dis
souvent qu’en Afrique ici, il y a des manguiers. On n’a jamais vu quelqu’un
jeter un caillou dans un manguier où il n’y a pas de fruits. C’est quand on
porte un fruit qu’on est toujours attaqué. Je considère cela comme le fait que
je porte un fruit dans ce pays. C’est pour cela qu’on m’attaque. Quand
j’étais assis dans mon coin en tant qu’un simple agent, personne n’osait
m’attaquer ici à Abidjan. Quand je regarde aujourd’hui, les gens de la trempe
(…) m’attaquer dans des journaux, je ris. Et j’ai même peur pour eux parce
qu’ils ne me connaissent pas. C’est aujourd’hui parce que je suis
transformé, que je les regarde et que je ne dis rien. Sinon il y a longtemps que
cette affaire était réglée. Et c’est eux-mêmes qui allaient courir pour venir
dire qu’on s’excuse. Parce que je sais qui je suis.

N’est-ce pas parce que vous gênez beaucoup d’hommes qui veulent entrer dans
l’escarcelle du président de la République ?

Mais pour entrer dans l’escarcelle du président de la République en quoi je
gêne ? Je ne suis pas le secrétaire du président, je ne suis pas le chef du
protocole du président, je ne suis pas chef de cabinet ni directeur de cabinet. En
quoi je gêne ? Je suis dans mon coin. Vous êtes venu me trouver dans ma maison. Et
vous viendrez toujours me trouver dans ma maison. Quand je ne suis pas ici, je suis
en voyage, alors en quoi je gêne ? Evidemment, s’il y a des coupeurs de route
que je vois, je vais les dénoncer toujours. Donc, si c’est ça qui gêne, ça va
gêner beaucoup de gens parce que je ne vais pas laisser des gens escroquer des
honnêtes citoyens pour développer la Côte d’Ivoire. Tant que je les vois, je
les dénoncerai. Je préfère gêner pour le bien plutôt que de gêner pour dire
que j’empêche les gens. Je n’empêche personne. La preuve, c’est que je vous
reçois. Je n’ai aucun bureau au palais présidentiel.
Je fais tout chez moi ici. Vous venez de voir les gens partir de chez moi. Je ne
réclame aucune somme d’argent pour conduire les agents vers ceux à qui je
dois les conduire pour développer la Côte d’Ivoire. Mon rôle, c’est
d’aider mon pays à avancer. Si ça doit gêner des gens, ça doit gêner. Et
ça, je peux le faire tant que Dieu me donnera la source de vie.

Récemment dans un journal panafricain, on disait que vous étiez en froid avec le
président de la République. Aujourd’hui, quels sont vos rapports avec le Chef de
l’Etat ?

Je n’ai aucun problème avec le président. Vous savez, les journalistes de Jeune
Afrique prennent leur rêve pour la réalité. J’ai un jour apostrophé, Cheick
Yérime Seck, celui qui fait les articles de Jeune Afrique sur la Côte
d’Ivoire. Je ne l’ai pas fait de manière cachée. Je l’ai fait devant le chef
de l’Etat lui-même. Pour lui, dire que je ne demande pas qu’on nous enfonce en
Côte d’Ivoire, ou qu’on nous lance des fleurs. Je demande qu’on dise la
vérité sur ce que nous faisons. On ne peut pas prendre des faits et les déformer
sans venir à la source pour chercher à savoir ce qui en est. Vous êtes
journaliste, vous savez qu’avant de publier un article, il faut le recouper. Ma
porte est ouverte à tout le monde. Si on a quelque chose sur moi, qu’on vienne me
poser les questions. Je n’ai pas peur de dire ce que je pense. On ne peut pas
aller s’asseoir pour dire des affabulations sur des gens. Depuis que je
suis là, Jeune Afrique m’a traité de tous les noms. On m’a traité de vendeur
d’armes, d’acheteur d’armes. On m’a dit que j’étais allé en Ukraine.
C’est cette année seulement que j’ai mis les pieds en Ukraine. Ces pays sont
des pays organisés. On peut aller fouiller dans leurs archives pour voir comment
je suis allé en Ukraine. Alors, il me dit qu’ils prennent les notes des
services de renseignement. Et que c’est avec ça qu’ils écrivent dans Jeune
Afrique. Est-ce que c’est sérieux pour un journal qui se dit panafricain? On va
prendre des notes de renseignement et on vient en faire des articles. Tout ce
qu’ils ont raconté me concernant, c’est faux. J’aurais pu les attaquer
plusieurs fois. Mais la prochaine attaque, ils me verront en face d’eux. Il faut
que ça s’arrête. Je suis pasteur aujourd’hui, je n’ai que mon honnêteté,
ma transparence et mon intégrité comme fonds de commerce. Celui qui
s’attaque à ça désormais, va me trouver sur son chemin. Les gens doivent avoir
confiance en moi pour ce que je leur dis concernant Dieu. Ceux qui veulent me
salir, ils m’auront en face d’eux. Advienne que pourra.

Quel est votre rôle auprès du chef de l’Etat ?

Quand vous regardez bien dans les documents de la présidence, aujourd’hui, j’ai
un statut de conseiller spécial. Maintenant, je ne suis pas chargé de quoi que ce
soit. Je suis pasteur. Il se trouve que le chef de l’Etat et son épouse sont
membres de ma communauté. A ce titre, je leur donne des enseignements que je donne
à tous les chrétiens. Comme lorsqu’ils arrivent à l’église, cela cause des
désagréments aux fidèles du fait des exigences sécuritaires, on organise tous
les dimanches, des cultes pour qu’ils bénéficient des enseignements comme les
autres fidèles. Aller discuter à l’extérieur avec des gens pour venir investir
et aider le pays, en qualité de simple pasteur, ce n’est pas sérieux. C’est
pourquoi on m’a donné le titre de Conseiller spécial du président de la
République. Je ne cherche pas la place de quelqu’un. Je suis ministre de Dieu,
c’est tout. Là où je suis, il n’y a pas de remaniement.
Je ne suis pas ministre d’un homme. C’est ce poste que je garde jalousement.
Tant que je suis vivant, la Côte d’Ivoire est mon pays. C’est ici que j’ai
grandi, c’est ici que j’ai mes parents et c’est ici que j’ai mes amis. Mon
rôle, il est souterrain. Je joue ma partition pour le développement de la Côte
d’Ivoire.

Le fait de vous nommer Conseiller spécial sans portefeuille ni attribution exacte
vise donc à crédibiliser vos missions à l’extérieur ?

Evidemment, quand vous allez à l’extérieur, qu’on vous demande ce que vous
faites, vous n’allez pas dire que vous êtes pasteur. Ça ne présente pas bien.
C’est pour cela qu’on m’a donné un statut. Mais je ne suis pas demandeur. Il
faut que les gens le sachent. On dit qu’on l’a chassé de chez Gbagbo. Il n’en
est rien !

N’avez-vous pas été chassé chez Gbagbo ?

Tout à l’heure, j’y vais. Si vous voulez, vous venez avec moi. Et vous verrez
si on me ferme la porte ou on me l’ouvre pour que je rentre. Je n’ai rien à
cacher. Je suis transparent. Cela fait 10 ans qu’on me chasse de chez Gbagbo et
cela fait 10 ans que je suis toujours là. Quand on me voit à Abidjan, est-ce que
j’ai l’air de quelqu’un qui est inquiet ou de quelqu’un qui est sous
pression ? Je suis serein. Parce que ma foi est en Dieu et c’est Dieu que je sers.
Je suis arrivé chez le Président Gbagbo à cause de Dieu. Je ne suis pas un
va-nu-pieds. Ce que les gens ne savent pas et je vais vous faire une confidence.
Quand le Seigneur m’a amené vers lui pour lui dire qu’il sera le président de
la République, dans la semaine qui a suivi, il a instruit Guédé Zadi Michel, le
directeur de la SPDC, lui-même de la communauté, pour venir me demander quels
étaient les besoins de l’Eglise à cette époque. Je lui ai dit
d’aller dire au président du FPI que ce n’est pas l’argent qui nous
intéresse. Ce qui nous intéresse, c’est que Dieu veut qu’il se convertisse
pour que son plan s’accomplisse dans sa vie. Ma relation avec le président de la
République, c’est une relation de confiance.

Votre ministère a-t-il aidé le président de la République à se convertir ?

Je vous dis qu’il est de ma communauté. Moi-même, j’étais catholique avant de
devenir évangélique. Je me suis converti en Jésus Christ et maintenant, je suis
devenu évangélique.

En dehors de l’Eglise, quelles sont les autres activités que vous exercez ?

Ça ce sont mes affaires privées. Cela ne vous concerne pas et elles ne concernent
pas les Ivoiriens. Celui qui veut en savoir plus, qu’il vienne me voir. On va en
discuter. Ce que je fais après l’église, je suis au basket. Mais, mes activités
privées ne sont pas les problèmes des Ivoiriens. Je n’ai jamais demandé à
quelqu’un, quelles sont ses activités privées ? Quand on me dit qu’on a
nommé quelqu’un, je respecte cette personne.

Pourquoi beaucoup d’hommes passent par vous pour rencontrer le chef de l’Etat ?

Qui vous a dit cela ?

C’est ce que nous avons appris.

Souvent, vous apprenez des choses qui sont fausses. Je ne suis pas le directeur du
protocole du président Gbagbo. Quand quelqu’un est intéressant pour la Côte
d’Ivoire, je l’amène chez le président. Mais, je ne suis pas là pour envoyer
n’importe quelle personne chez le président. Ce n’est pas mon rôle. Celui qui
veut voir le président, il va au Palais et il fait sa demande d’audience. Les
secrétaires suivent le dossier. Si le président veut le recevoir, il le reçoit.

Pourquoi c’est par vous que les opérateurs de la téléphonie mobile passent
souvent pour voir le chef de l’Etat ?

Orange n’est pas passé par moi, Mtn n’est pas passé par moi, Koz’ n’est
pas passé par moi, GreenN n’est pas passé par moi. Mais, pourquoi on dit que
c’est par moi qu’on passe ? Toutefois, certains des opérateurs étrangers
passent par moi, c’est le résultat de la crédibilité dont je jouis à
l’extérieur. Si vous voulez brûler votre fétiche national, moi, ce n’est
pas mon problème. Il y a des gens à l’extérieur qui ont de la considération
pour moi, qui ont du respect pour moi. Et qui me regardent et savent que dans ce
pays-là, je suis l’une des personnes crédibles. Parce que ce que je dis, je le
fais et en moi, ils n’ont trouvé aucune faute. Je jouis de ma crédibilité à
l’extérieur.

Que peut-on retenir de cet entretien ?

Tant que j’ai la paix avec moi, je m’en fous de ce que les détracteurs et les
adversaires pensent de moi. Dans ce pays, je peux regarder tout le monde droit dans
les yeux. Parce que je ne dois rien à qui que ce soit. Je me suis fait moi-même.
Je n’ai jamais été nommé. Tout ce que j’ai fait au niveau professionnel, je
l’ai eu à la sueur de mon front et à la sueur des connaissances que Dieu a mises
dans ma tête. Je sais d’où je viens. Je viens d’un milieu très modeste. Je
suis un enfant de pauvre et je me suis battu dans la vie pour avoir ce que j’ai
aujourd’hui. Je ne permettrai pas à quelqu’un de venir dire n’importe quoi
sur moi à partir d’aujourd’hui en Côte d’Ivoire. Que celui qui a des
oreilles pour entendre, entende. Parce que maintenant, ils vont me découvrir. Ils
veulent rentrer dans le combat. On va y aller. Je ne suis pas de ceux qui reculent.

Réalisée par Dosso Villard, coll : C.S

23 Commentaires »

  1. KORE Moise doit se taire. Il raconte du n’importe quoi. Est-il devenu un cabinet d’investissements ou de placement? Losqu’on veut investir, il y a des structures de l’Etat qui existent auprès desquelles on peut avoir toutes les informations. Le code d’investissements existe également. KORE Moïse fait partie des dizaines de conseillers de GBAGBO payés par le contribuable ivoirien à ne rien faire. Ce sont ce genre de pratiques qui découragent les investisseurs. Pourquoi passer par un conseiller du Président pour avoir un agrément? De quelles relations parle KORE Moïse? Ce monsieur est un faussoyeur de l’économie nationale.

    Commentaire par mougouman — 10 mars 2009 @ 1:44

  2. Qu’y a t-il de mal a aidé son pays?
    Ce Monsieur etait representant d’une multinationale americaine qu’il a quitté pour s’occuper de questions religieuses.Il ne crevait pas de faim!
    Alors si des operateurs economiques transitent par lui pour investir en cote d’ivoire,ou est le crime?
    Vous qui etes prompts à critiquer,qu’avez-vous fait pour ce pays?
    Jalousie…quand tu nous tiens!

    Commentaire par freddy love — 10 mars 2009 @ 3:06

  3. Mr KORE Moise,votre arrogance et votre suffisance n’ont d’égal que votre appetit pour les intrigues auxquelles vous êtes abonné.Sous le manteau d’homme de DIEU se cache un vrai requin.Vous utilisez le nom de Dieu pour vous dédouaner des scandales auxquels votre nom est si souvent mêlé.C’est vraiment une honte.Vous dites:”j’ai demandé qu’on les mette aux arrêts…c’est n coup monté”.Mais diantre pour qui vous vous prennez pour ordonner la mise ux arrêts de quelqu’un?Vous poussez l’insolence en déclarant que vous avez été nommé conseiller pour attirer les investisseurs en CI.Mais monsieur,ce travail est l’apanage du CEPICI.Sachez que le chatiment de DIEU pour ses serviteurs sera à la mesure des responsabilités à eux confiées.L’humilité précède la gloire.

    Commentaire par Sylvain — 10 mars 2009 @ 3:12

  4. “Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.” Monsieur Gore Moise un serviteur de Dieu qui doit gagner des brebis, en les retirant de ce monde pervers, pourris ou l’argent est roi, ce monde de satane que Dieu frappera bientôt doit- il passer son temps à la présidence où au domicile de Gbagbo ? Tu es un pasteur, de surcroît conseiller alors que de façon notoire ce dernier est connu comme étant polygame !!! Chose sanctionnée par le seigneur Dieu !!! vous même vous avez besoin de délivrance monsieur le pasteur !!! Vous conseiller quelqu’un qui se maintient illégitimement et illégalement de manière intempestive comme président de côte d’ivoire, qui traîne les pied à donner au peuple de côte d’ivoire des élections justes, crédibles et transparentes ouvertes à tous. Pasteur Gore Moise, pourquoi dans cette affaire mafieuse de corruption le nom de Pasteur Dion Robert homme n’a pas été cité ?? Et à chaque fois c’est vous qui êtes cité ? Pourquoi le nom d’aucun imam de côte d’ivoire n’a été cité ? Pourquoi c’est vous homme de “dieu” qui devrez faire venir des investisseurs en côte d’ivoire. Au lieu de gagner des brebis, vous vous avez décidé de gagner des investisseurs. Ok mais de grâce n’usez pas à tout vent le nom de notre grand et puissant Dieu créateur pour votre sale besogne. De grâce ne le fait pas car par votre attitude, et votre posture, certaines personnes faibles dans la foi, risque de laisser le chemin de Dieu en perdant leur foi.
    Et pour les personnes qui seront responsables de la perte d’un seul enfant de dieu le seigneur à dit:” malheur à lui car valait mieux pour lui qu’il ne soit pas né”. Au lieu de jouer les grand commis en ordonnant l’emprisonnement des gens, il faut plutôt vous repentir de vos péchés et tout le mal que vous faites à la cote d’ivoire car c’est aussi vous qui est allé à acheter des armes en Israël pour faire la guerre. Répand toi vite vite vite et laisse affaire de Gbagbo pour gagner le royaume de Dieu car l’heure vient et elle est déjà là où tu te présenteras devant le trône de Dieu. Et j’espère pour toi il ne dira pas ” arrière de moi toi qui commet le mal, je ne te connais pas. Il ordonnera à ces anges de te jeter dans la fournaise éternelle, la géhenne.

    Commentaire par Renom — 10 mars 2009 @ 4:01

  5. Charniers de Yopougon, escadrons de la mort, trafics de drogue, trafics d’enfants, trafics d’armes, tuerie de Guitrozon, blanchiment d’argent, incendie au Trésor, à l’Assemblée Nationale: le nom de KORE Moïse a été cité dans tous ces actes mafieux. S’il était courageux, il allait se défaire de sa carapace de Conseiller spécial. En fait, il veut servir Dieu et l’argent. L’argent sale en plus. Qualifier KORE Moïse d’Homme de Dieu c’est vraiment triste.

    Commentaire par mougouman — 10 mars 2009 @ 4:20

  6. LA COLERE DE DIEU NE TARDERA PAS A S’ABATTRE SUR TOI.TU ES LE PROTOTYPE MEME DE LA MECHANCETE?LA SORCELLERIE….

    Commentaire par guédé michel — 10 mars 2009 @ 5:55

  7. lu dans connectionivoire: “Il parait que c’est l’une des belle-fille de ton boss qui est PCA de warid Telecom.
    A-t-elle eu ce poste parceque detentrice de la majorite des actions de Warid Telecom ? Peux-tu nous expliquer cela Mr. le Pasteur devenu facilitateur dans les grandes transactions d’Etat, Mr. le plus grand serviteur de son pays.
    Ne peux-tu pas dire à la femme de charles Taylor que tu es pasteur et non intermediaire d’affaire. Pasteur, serviteur de Dieu, ami de la femme de charles Taylor qui a mis le Liberia a feu et a sang. Tu n’as meme pas honte de dire cela aux gens. C’est vous la les pasteurs de la fin des temps.”

    Commentaire par Renom — 10 mars 2009 @ 6:54

  8. lu dans connectionivoire:
    “”J’ai été contacté par l’ex-épouse de Charles Taylor (Mme Tupy Taylor) pour que je puisse aider son neveu Isam qui a un grand projet avec un groupe d’investisseurs. Nous nous sommes donc rencontrés dans un hôtel de la place et j’ai joué les facilitateurs jusqu’à la signature de la licence d’exploitation de Warid-Télécom.”

    Ca resume tout. Une marre remplie de requins affammés. Les démarcheurs, les introducteurs, les facilitateurs, les accélérateurs, les appuyeurs…tous ces gens prennent des commissions sur les transactions et au finish, c’est le contribuable ivoirien qui est surfacturé. Pourtant dans un pays qui se veut sérieux, les choses devraient se passer directement entre les structures officielles étatiques de facon transparente.

    Ah…ces intrigues de palais qui n’en finissent pas de ternir l’image du pays. Des peaux de bananes glissées sous les pieds des uns et des autres.

    Al Moustapha est encore cité!!
    Diantre, pourquoi des gens connus pour moralité douteuse, de peu de scrupules ont accès aux affaires sérieuses de la République??? Il n’y a personne de mieux dans ce pays?
    Il faut nettoyer l’écurie au Karcher…trop de racailles.”

    Commentaire par Renom — 10 mars 2009 @ 6:59

  9. La bible dit qu,il est temps que le jugement commence par la maison de Dieu.Je crois qu,il faut arreter de faire chanter les hommes de Dieu.Le Seigneur Jesus a dit dans Matthieu 28 :voici tout pouvoir m,a étée donnée dans les cieux et sur la terre ,allez ,faites de toutes les Nations des disciples.C,est cela la grande commission .A chaque fois que vous vous attaquez aux hommes de Dieu que vous avez des problèmes ,vous nous traitez de sorciers.Sachez que nous avons un Dieu qui nous protège .Il est temps que vous cessez les intimidations ,les conspirations,les intrigues à l,egard des enfants de Dieu.L,on ne peut jamais se fatiguer de servir Dieu ,car c,est lui qui nous a crée.Jesus n,est pas venu pour créer une religion ,mais une relation avec Dieu qui devient notre père.L?apotre Paul a dit que si c,est dans cette vie qseulement que nous devons croire en Jesus ,alors nous les chrétiens sommes les plus malheureux.Heureusement que le Seigneur Jesus est à la droite de Dieu et ,il intercède pour nous.SE MR Laurent Gbagbo est le président de tous les ivoiriens ,pas des chrétiens seulement.Le diable et ses agents ne sont pas contents quand quelqu,un se donnent au Seigneur Jesus christ.Je demeurerai fidèle à jesus dans la bonne saison comme la mauvaise saison.Que dieu benisse le monde entier.

    Commentaire par kouame kouadio — 10 mars 2009 @ 7:36

  10. A renom alias Gbansé alexis l´homme du jornal de connexion ivoirienne. Arrête de nous faire la pub de ton journal ici. Ton arrogance et tes rêglements de comptes avec tes anciens compagnos ne nous regardenrt pas.Tu n´es qu´un pauvre aigris. Si ta situation en hollande ne te sastisfait pas, tu n´as qu´á rentrer en ci. arrête de jalouser les autres. Tu ne dis rien d3 bon. tu as désormais fuit abidjantalk pour te retrouver ici á nous polluer l´air. nous voulons de gens qui dissertent et non de perswonnes qui avancent des arguments sans fondements.
    merci

    Commentaire par vérité — 10 mars 2009 @ 8:20

  11. Combien de millions,voire même de milliards de francs CFA,le couple Gbagbo a-t-il investis dans dans la société Warid Télécom pour que leur fille soit nommée présidente du Conseil d’Administration? Il n’y a aucun doute,c’est une affaire de “gros sous”! Connaissant la gourmandise et l’affairisme de Simone dans le milieu,elle est dans toutes les affaires juteuses du pays,les Gbagbo ont dû prendre la plus grosse part d’action de la société Warid pour mettre leur fille au beurre,et à l’abri du besoin! Et pardi,qui est bête,profitons donc! D’où provient tout cet argent? Des caisses de l’État bien sûr! C’est l’argent des ivoiriens qui est utilisé à des fins personnelles et pour s’enrichir. Il n’y a pas très longtemps,les Gbagbo étaient fauchés et n’arrivaient pas à payer leurs factures. Ils arrivaient à vivre décemment grâce à l’aide d’amis généreux comme Anaki qui leur donnait régulièrement des enveloppes! Mais depuis quand Gbagbo est devenu milliardaire au point d’acheter toutes les grosses affaires de la place ou effectuer de gros investissements? Au fait,lorsqu’il était dans l’opposition,Gbagbo n’avait-il pas dit que s’il arrivait au pouvoir,il gouvernerait autrement et redistriburait les richesses du pays(qui sont entre les mains d’une coterie) à tous les ivoiriens?

    Commentaire par CI,vache à lait des refondateurs — 10 mars 2009 @ 9:11

  12. Pasteur Koré affirme qu’il sais d’où il vient,qu’il est issu d’un milieu très modeste et qu’il est un enfant de pauvre. Merci pour sa franchise. Son ami Gbagbo vient également d’un milieu très modeste et pauvre. Seulement d’un coup de baguette magique,sa vie s’est transformée comme dans un conte de fée.iL est devenu très riche et est milliardaire. Sa fortune,il l’a acquise en détournant les deniers publics et en s’accaparant les revenus du café et du cacao,du pétrole et du gaz de CI.L’État,c’est Gbagbo himself.Génial,non!

    Commentaire par Ali Baba — 11 mars 2009 @ 12:01

  13. J’ai beaucoup de respects et de considerations pour ce Monsieur!je serai tres heureux de lui parler au telephone.pourriez vous m’aider a avoir son contact.voici le mien:
    Depuis Londres +44 7853392210

    Commentaire par digbe almamy — 11 mars 2009 @ 4:00

  14. Soyez courtois envers ce Monsieur. Qu’est-ce qu’il vous a fait réellement de mal ou de mauvais? Coller lui donc la paix!!!!Il ne s’occupe pas de vous. C’est toujours vous qui n’avez rien à faire savez tout sur les gens, bande de voyous et jaloux.

    Commentaire par LE SAVANT — 11 mars 2009 @ 5:50

  15. Vraiment, je veux le rencontrer pour affaire. Moi je suis interesse par la proprete de la ville d’Abidjan. S’il peut m’aider a rencontrer Gbagbo vraiment je lui serais tres tres reconnaissant. C’est un vrai fils du pays et il aime la Cote d’Ivoire aussi.
    Mon email.

    Commentaire par Wassa — 11 mars 2009 @ 7:03

  16. Le pasteur Koré s’est expliqué sur l’affaire Warid dont il est impliqué à tort ou à raison; Il a dit sa part de vérité et on la respecte en attendant les poursuites judiciaires qu’il a engagées. Il se trouve que dans son interview,le pasteur a beaucoup parlé et on découvre encore une fois que la famille Gbagbo est friande d’argent,et que toutes les meilleures affaires du pays sont leur chasse gardée! C’est ça qui est édifiant,et contrairement à ce qu’il dit,Gbagbo aime l’opulance. Le socialiste des tropiques s’est révélé être un fervent capitaliste qui ne cherche que le profit. Une fois arrivé au pouvoir d’Etat,le camarade Gbagbo est devenu plus ÉGOÏSTE et CALCULATEUR que ses prédécesseurs qu’il vilipendait. Gbagbo ne pense qu’à s’enrichir au maximum,lui et sa famille.Il veut dépasser Houphouet en la matière. Le peuple ivoirien vit dans la pauvreté et la précarité. Gbagbo ne voit rien,n’entend rien,il est devenu autiste,seul compte ses intérêts et le bonheur de sa famille. Les autres,c’est du bétail,et Gbagbo n’en a rien à foutre,ils peuvent creuver,c’est tant mieux pour lui.

    Commentaire par Tagro — 11 mars 2009 @ 9:49

  17. des aigris,des jaloux. laissez les maigrir.nous autres on rigole quand ils se débattent ainsi.on se connait tous dans ce pays,et ce ne sont pas les injures et les dénigrements qui vont affecter quelqu’un.en côte d’ivoire c’est le traitement que subissent ceux qui sont au pouvoir. quand d’autres viendront ils subiront la même chose. alors messieurs les aigris continuez si cela vous soulage et vous donne à manger.je vous comprends .
    qui est fou?

    Commentaire par gbadjou — 11 mars 2009 @ 10:45

  18. tagro arrête de raconter ta petite vie misérable.peux-tu citer les biens de gbagbo ou nous dire combien il a en compte?
    va du côté de te amis rebelles,tu verras qui est entrain de s’enrichir.
    il ne faut pas parler pour raconter des mensonges. tu as des preuves de ce que tu avances? aucune. alors casse toi pauvre con.

    Commentaire par wattara — 11 mars 2009 @ 11:17

  19. ah ça ma fè rigoler tous ces affrontements ! insultez vous ! moi je lis seulement

    Commentaire par Reine — 11 mars 2009 @ 1:25

  20. Je connais Koré Moïse pour avoir jouer au basket presqu’en même temps que lui; Si c’étant avant, il ya longtemps qu’il avait cassé la bouche de ces aigris là. Il est était très nerveu et agissait en même temps; A coté de ces, il était l’un des rares intellectuel en son temps.Il était déjà ingenieur en telecommunication très jeune. pour vous dire qu’il s’est battu. Il a gros coeur dèh. La religion la vraiment changer; Il puis il agit toujours sur sa raison.
    Koré, grand numero 8 à l’epoque. Garde ton sang froidet que Dieu veille sur toi.

    Commentaire par La sage — 11 mars 2009 @ 1:28

  21. TOUTES CES ALLEGATIONS SONT IDIOTES ET JE SOUHAITERAIS QUE CHACUN A SON NIVEAU FASSE SON MES CULPA, UN EXAMEN DE CONSCIENCE ET SE REPENTISSE. QUE LE PR OU LE PASTEUR AIENT SE FASSENT DU FRIC, AU MOINS EUX ONT FAIT DES INVESTISSEMENTS EN CI ET NON A L’ETRANGER COMME DES MOINDRES. C’EST DES EMPLOIS CREES PAR ET POUR DES IVOIRIENS. CESSONT DE POLIMIQUER ET FAISONS AVANCER LA COTE D’IVOIRE.

    MERCI

    Commentaire par BIGUE — 11 mars 2009 @ 5:48

  22. LES REBELLES ONT PILLES LE PAYS, CE N’EST PAS ARRIVE QUELQUE PART. EN PLUS ILS SONT NOMMES MINISTRE DANS LA REPUBLIQUE MALGRE LEURS CARENCES ET LEURS NENUPHARISMES INTELLECTUEL. ILS SONT ALLES INVESTIR AU BURKINA VOISIN, ILS ACHETENT DE GROSSES CYLINDREES SANS DEDOUANER, ON S’OPPOSE, ON FAIT SAUTER LE DG DE LA DOUANE GNAMIEN KONAN. C’EST TRES AHURISSANT ET IDIOT. CREONS AU CONTRAIRE DES EMPLOIS POUR SOURTIR LA CI DU MARASME ECONOMIQUE ET METTANT LA PRESSION SUR LE TRESOR ET LE MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES AFIN DE PAYER SES DETTES INTERIEURES POUR LA SURVIE DES PME ET DES EMPLOIS. LE RESTE, ON EN A QUE FAIRE.

    Commentaire par BIGUE — 11 mars 2009 @ 6:00

  23. ah alexis gbansé ou renom, donc tu étais avec les refondateurs et comme tu n’as pas été servi comme tu le voulais, tu les attaques à tout bout de champs. je comprend ta virulence.et puis, c’est pas sérieux de se mettre au chaud en occident et d’inciter les pauvres ivoiriens à l’affrontement, c’est pas bien!

    Commentaire par LE JUIF — 12 mars 2009 @ 8:40

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia