NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

9 février 2009

ECONOMIE CIE /Conflit entre la direction générale et le Synaseg La Direction dénonce une campagne de dénigrement

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

La direction générale de la CIE s’est prononcée, le mercredi 04 février 2009, sur le
conflit interne qui l’oppose, depuis 19 ans, à un des syndicats de l’entreprise,
le Synaseg (Syndicat national des agents du secteur de l’énergie et du gaz).

Selon M. Eugène Zadi, directeur général adjoint, chargé du pôle relations sociales
et communication, il s’agissait d’éclairer la lanterne de tout le monde. Surtout que
dans ces jours-ci, fera-t-il remarquer, il y a une campagne de dénigrement pour
ternir l’image de la société.. Aux dires de Eugène Zadi, ce sont deux points qui
constituent la pomme de discorde entre la direction et le Syndicat. Le premier point
se situe au niveau du financement de la tournée du Syndicat dans les différentes
directions régionales et sa présence au cours de cette tournée. Le second point
concerne le reversement des cotisations de l’opération immobilière qui s’élèvent à
62 millions de FCFA. Tout est parti d’une signature de protocole entre la direction
et le Syndicat, pour une bonne marche de l’entreprise. La signature de ce protocole
s’est faite le 30 avril 2008. Mais c’est l’application du protocole, à en croire
M. Eugène
Zadi, qui va causer problème. Le secrétaire général du Synaseg, M. Yao François,
demande que la direction générale finance la tournée du Syndicat dans les
différentes directions régionales et par ailleurs exige que M. Eugène Zadi soit à
ses côtés pour cette tournée. Ce qui ne rencontre pas l’assentiment du DGA. Le 19
mai 2008, M.. Yao François conditionne sa participation à l’AG de la mutuelle qui
devrait se tenir le 30 mai. Finalement, l’AG a été reportée, par la direction
générale, au 30 juin 2008. Mais le Syndicat aurait refusé de participer. Le 18
juillet, la direction générale indique que le refus du Synaseg de participer à l’AG
de la mutuelle a jeté un froid dans leurs relations. S’agissant des cotisations
de la MA2E (Mutuelle des agents de l’eau et de l’électricité),il se sussure que
le Synaseg montre une résistance et décourage même certains agents à souscrire.
Puisque, l’opération
immobilière qu’il a lancée a échoué. Selon Eugène Zadi, seul le respect de ses
exigences lui permettra d’être à l’aise avec les autres clients. En clair, M.
Yao François, refuse de prendre le solde des cotisations, puisqu’il aura d’énormes
difficultés. Pour lui, un syndicat qui s’engage dans un processus de lutte à
l’intérieur d’une entreprise doit d’abord et avant tout s’interroger sur ce
pourquoi, il est créé. «Oublier sa mission, c’est décidé d’aller tout droit vers
l’échec », a-t-il ajouté. Le montant des cotisations est de 62 millions de FCFA
pour l’opération immobilière. A ce jour,ce sont 22 millions de FCFA qui ont été
déjà remboursés au Syndicat. Suite à la décision de la justice, les clients avaient
traduit l’entreprise en justice et 15 millions ont été versés à ceux-ci. Il reste
comme solde à l’entreprise 06 millions de Fcfa. Chose que le Synaseg refuse et
exige de
l’entreprise un remboursement total des cotisations (62 millions de FCFA). Or, le
Syndicat doit 17 millions de FCFA à l’entreprise.

Aucun commentaire »

Pas de commentaire.

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia