NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

28 janvier 2009

Economie Café-cacao/Maître Narcisse Aka, avocat des planteurs de l’ANAPROCI:‘’Nous sommes aussi prêts à aller jusqu’au bout’’

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

Maître Aka Narcisse était face à la presse, le mardi 27 janvier 2008, au siège de
l’ANAPROCI. L’avocat de la CNDD (Coordination Nationale des délégués départementaux
de l’ANAPROCI) a dit avoir déposé une plainte contre l’Etat de Côte d’Ivoire pour
deux motifs.

Atteinte au droit à une rémunération équitable et la violation de principe d’égalité
de tous les citoyens devant la loi, sont les deux questions qui ont poussé les
délégués des producteurs café-cacao à saisir la Cour de la CEDEAO. «La Cour de la
CEDEAO est notre cour. Elle a aussi pour mission de s’occuper des questions de droit
de l’Homme. Dans le secteur du café-cacao, on enregistre un niveau de fiscalité très
élevé si bien que les producteurs sont privés d’une rémunération équitable», a
constaté l’avocat. Selon lui, la Banque mondiale a révélé que le producteur ivoirien
perçoit moins de 40% des revenus du marché là où le producteur ghanéen en perçoit
70%. «Cette information donnée par la Banque mondiale n’a pas jusqu’à ce jour, été
démentie. Toutes ces preuves nous ont améné à saisir la Cour de Justice de la CEDEAO
depuis le 15 janvier 2009, afin de corriger cela. Dans le café-cacao, tout le
monde se fait payer. La plainte est en cours et l’Etat de Côte d’Ivoire sera
convoqué pour répondre de ses actes», a-t-il fait savoir. A ceux qui parlent déjà
de l’illégitimité des délégués plaignants, Maître Aka Narcisse répond qu’ils ne
sont pas les seuls en Côte d’Ivoire à situer dans ce cas. «On dira que leur mandat
est expiré. Mais est-ce seulement le mandat de ces délégués qui sont expirés en
Côte d’Ivoire?», s’est-il interrogé. Avant de poursuivre qu’une autre procédure a
été engagée au Tribunal d’Abidjan contre l’Etat, pour lui demander des comptes. La
procédure de rédition de comptes, a-t-il situé, demandera à l’Etat de Côte d’Ivoire
d’éclairer les producteurs sur la position de leur épargne privée. Il s’agit entre
autres du fonds FDPCC Investissement, du fonds investissement en milieu rural, du
fonds ARCC et de la réserve de prudence. «Nous avons demandé que l’Etat nous rende
compte de la gestion de ces fonds. Et le procès aura lieu incessamment au tribunal
d’Abidjan. Aussi avons-nous demandé le retrait de l’ordonnance du président de la
République qui exclut les producteurs de la gestion de la filière café-cacao », a
révélé en substance l’avocat de la CNDD.

C’est maintenant que commence le combat
«Nos clients sont prêts à aller jusqu’au bout. Ils sont même pressés que les procès
commencent. Nous croyons aux vertus du droit », nous a répondu, Maître Aka
Narcisse, lorsqu’il a été interrogé sur la détermination du Président Laurent Gbagbo
à aller jusqu’au bout dans l’affaire café-cacao. «Nous avons décidé de nous engager
résolument sur la voie du droit. Nous sommes aussi prêts à aller jusqu’au bout sans
état d’âme. Nous comptons conduire les procédures jusqu’au bout. Que la justice de
notre pays aussi bien que celle de la CEDEAO disent pleinement le droit afin de nous
rétablir dans nos droits bafoués », a averti l’avocat.
Huberson Digbeu

2 Commentaires »

  1. JE PENSE QUE LES ANCIENS DIRIGEANTS DE LA FILIERE CAFE CACAO DOIVENT SAVOIR UNE CHOSE , ON NE COMMET PAS UN TEL CRIME ECONOMIQUE ET RESTER DANS SA CELLULUE JOUER AEC CA COMME SI ON JOUAIT AU CASINO.QU’ILS ARRETENT DE PLAISANTER. LES TAPAGES QU’ILS ONT FAIT DS LA CAPITALE TOUTLE MONDE ENTIER EST AU COURANT ,ON NE PEUT PAS ERTE ENFANT DE PAUVRE ET DU JOUR AU LENDEMAIN S’ENRICHIR DE CETTE FACON INSOLANTE . CE QUE NOUS SOMME ENTRAIN DE FAIRE AUJOURDHUI C’EST DE LOCALISER DS TOUT LE MONDE ENTIER OU ILS ONT CACHE CET ARGENT ET L’EVACUER SUR LA COTE D’IVOIRE ,LE REVERSER DANS LES CIASSES DE L’ETAT AFINNQUE CE PAUVRE MONSIEUR LAURENT GBABAO PUISSE S’OCCUPER DU BIEN ETRE DE SES FRERES IVOIRIENS AVEC CA .SOIT SUR VOUS QUI AVIEZ FAIT CA QUE PARTOUT OU CET ARGENT EST CACHE VOUS ALLER LE SORTIR SANS AUCUNE MAGIE .
    WAIT AND SEE .ON TRAVAILLE POUR CA

    Commentaire par dickson — 28 janvier 2009 @ 7:12

  2. Mr le juge pouvez-vous nous donner les détails de l´accusation du Chef de l´Etat.L´ignorance , naïvité ,la faiblesse etc…sont á votre porte.

    Commentaire par herbin — 29 janvier 2009 @ 6:02

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia