NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

27 janvier 2009

CULTURE Donné pour mort dans une fusillade à Paris Enrico Macias dément

Actualites QuotidienL'Intelligent d'Abidjan

Contrairement à ce qu’a annoncé dans sa publication d’hier Le Parisien – qui
maintien sa version –, Enrico Macias a, dans la même journée, avoir démenti
été « légèrement blessé dans une fusillade » dans la nuit de samedi à
dimanche.

« Je vais très bien, cette histoire de fusillade, c’est complètement faux! » a
confié Enrico Macias à 20 Minutes. « On cherche à me nuire », s’est insurgé le
chanteur, « et maintenant qu’on a donné l’adresse de mon appartement, ceux qui
veulent vraiment déclencher une fusillade savent où me trouver », a déclaré un
Enrico Macias tendu. Il faut dire que la semaine dernière, un concert du chanteur
à l’île Maurice a été annulé suite à sa participation à un rassemblement de
soutien à Israël. De plus, Enrico Macias a récemment perdu sa femme. Selon les
confrères de Pure People, il y aurait bien eu des tirs avenue de l’Opéra samedi
soir aux alentours de minuit, mais avec une carabine à plomb. Pas de quoi parler de
fusillade. En rentrant chez lui, Enrico Macias aurait entendu un sifflement et le
matin, à son réveil, il aurait constaté un trou dans la manche de son manteau. Ne
faisant pas le rapprochement entre le trou et le
sifflement, ce n’est que plus tard qu’il apprendra par la police que c’est une
bille de plomb qui a provoqué le trou dans sa manche. Une enquête aurait bien
été ouverte, mais rien ne prouve que c’est Enrico Macias qui était visé puisque
deux passants ont été blessés et une vitrine a été touchée par les
tirs.Répondant au nom de l’artiste, Ambassadeur de la paix pour l’Onu, un de
ses proches a affirmé qu’il « s’agissait juste d’un jeu débile entre plusieurs
personnes, qui jouaient avec un pistolet de fête foraine depuis une fenêtre d’un
appartement. » L’homme, qui parle pour son ami explique : « Enrico Macias n’a
été ni blessé, ni hospitalisé. C’est un moment très dur pour lui, car je vous
rappelle qu’il est en deuil de son épouse et qu’il n’a vraiment pas la tête à
ça. » Le Parisien qui maintient sa version et qui publie sur son site avoir
contacté le fils du chanteur qui indique que son père aurait été effleuré
à la main. Face à toute cette intrigue, le Parisien s’interroge, rubrique Fait
divers sur l’identité de celui qui tire sur les passants avenue de l’Opéra.
« Mais qui tire sur les passants avenue l’Opéra ? ». Le tireur qui n’a pas
été identifié, qui utilise une carabine ou un pistolet à plombs, a déjà
blessé plusieurs personnes. La brigade criminelle de Paris est chargée de
l’enquête. Les premiers tirs ont été signalés jeudi dernier vers 21 heures. Une
personne a été atteinte à la joue par un plomb, et hospitalisée. Dans la nuit
de samedi à dimanche, le tireur a récidivé, visant plusieurs passants, dont
Enrico Macias, qui rentrait chez lui. Le chanteur n’a pas été blessé, mais un
plomb a traversé la manche de son manteau. La série noire a continué dimanche en
début d’après-midi. Deux personnes ont été blessées par des tirs. Dimanche, en
fin d’après-midi, des traces de tirs ont encore été relevées dans le
secteur par les services de police, qui tentent de déterminer où est posté ce
mystérieux tireur.

Aucun commentaire »

Pas de commentaire.

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia