NATION
POLITIQUE
INTELLIGENCE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SOCIETES
CHRONIQUES
CULTURE
SPORT

10 novembre 2008

Aly Kéïta et Ben Soumahoro à la Maca

Actualites IntelligenceL'Intelligent d'Abidjan

Parmi les premières personnalités qui ont accouru pour témoigner leur soutien à M. Assé Alafé, détenu depuis le vendredi dernier à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), se trouvent les journalistes Khalil Aly Kéïta et Mamadou Ben Soumahoro. Dès le samedi matin, ces derniers se sont retrouvés dans l’univers carcéral pour soutenir le patron de L’Intelligent d’Abidjan.

9 Commentaires »

  1. Il fau se référer au code de procedure spécial de 2004 modifié en 2005 et appliqué en 2006. Afalé est ivoirien sur pour les textes de 1972.
    A quand la signature des décrets

    Commentaire par KEITA Mohamed — 10 novembre 2008 @ 8:31

  2. IL N’EST PAS IVOIRIEN.IL A FRAUDE ET IL DOIT PAYE. TOI MEME TU DOIS ETRE UN DE CES ENFANTS D’IMMIGRES QUI ONT FRAUDE SUR LA NATIONALITE IVOIRIENNE. DEPUIS QUE LA POLICE A PRIS CE GROS TRICHEUR VOUS ETES TOUS DEVENUS FEBRILES. MAIS SOYEZ RASSURER, VOUS SERREZ TOUS DEMASQUES. INCH ALLAH.

    Commentaire par mlangyu — 14 novembre 2008 @ 5:37

  3. pourquoi ne pas laisser la justice faire son travail?
    si ce monsieur a fraudé la justice nous le dira. au lieu de vous acharner sur lui ,attendez que la justice tranche. de toute les façons qu’il soit ivoirien ou pas vous qui vous débattez cela change quoi dans votre vie?concentrons nos efforts sur la recherche de la paix et boutons hors de nos rangs les tribalistes et ceux qui cherchent les putsch pour venir au pouvoir.

    Commentaire par sess — 18 novembre 2008 @ 12:37

  4. je pense que tous ceux qui s’agitent devraient
    plutôt attirer l’attention de toute la communauté
    sur le dander qui les guettent en cas de fraude
    sur la nationalité,sensibiliser les là dessus au
    lieu de leur induire en erreur et venir crier sur
    les toits pour traiter les gens de xenophobe ou
    de tribalistes.

    Commentaire par djoman djoman gabriel — 19 novembre 2008 @ 11:04

  5. Les voleurs seront demasqué plusieurs années après.les preuves sont là.à quant le tour de notre soit disant obama(allassane)national comme il se definis liu meme.VOLEUR DE PAPIER
    MERCI DIEU.a qui le tour?La justice arrive.

    Commentaire par inch,allah — 20 novembre 2008 @ 6:22

  6. Courage Alafe. Ivoiriens, laissez la justice juger. Soyez plutot sensibles et interpelles par cette situation qui devrait titiller votre bon sens.
    Dommage que ce journaliste soit jete manu militai a la Maca sans proces veritable, enfin, loi sous republique bananiere..que Dieu nous eclaire et PATIENCE Alafe, ya que ca a faire..
    A bon entendeur, salut..

    Commentaire par TATOULE — 29 novembre 2008 @ 4:06

  7. TU T’ES LANCE SUR UN CHEMIN SANS ISSUE.J4AVAIS DE L’ADMIRATION POUR TOI DANS LE PROBLEME QUI T’OPPOSAIT A TAPE.MAIS AUJOURDH’UI LES CHOSES SONT DIFFERENTES CAR TU ES ACCUSE POUR USAGE DE FAUX .UN INTELO COMME TOI DOIT SAVOIR CE QUE CELA SIGNIFIE
    NE CHERCHE PAS LE RESPONSABLE DE TON MALHEUR AILLEURS

    Commentaire par madou — 5 décembre 2008 @ 7:25

  8. Bonjour chers(es)ivoiriens.Ne laissons pas les vieux démons ressurgir.La Côte d’Ivoire vient de sortir d’une crise insensée qui a plongé le pays dans la détresse.Ne nous hazardons pas sur ce chemin risqué qui pourrait avoir des conséquences encore plus dramatiques que celles que nous venons de vivre. Ceux qui n’ont rien à perdre sont ceux qui veuulent rallumer la flame de la haine raciale.La dernière plaie ne s’est pas encore cicatrisée. REFLECHISSONS

    Commentaire par TOURE IDRISSA — 10 décembre 2008 @ 3:12

  9. Drissa, il n’ya pas de haine raciale en CI. Mossi dramane voulait le pouvoir sans passer par les urnes. Il a tente un coup d’etat qui a echoue et qui s’est transforme en kyste dans les zones C.O.N. C’est ca qui est la verite! le jour ou vous allez vous conformer a la loi, tu verras que le pays se portera mieux.

    Commentaire par political junkie — 11 décembre 2008 @ 10:35

Envoyer un commentaire













PUBLICITE

HAUT DE PAGE L'Intelligent d'Abidjan

SOCEF-NTIC
Societe de Communication, d'Edition, de Finances et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

L'Intelligent d'Abidjan
Disponible sur le marche et sur le Net depuis le 04 septembre 2003 Edite par Socef-NTIC, Directeur G�n�ral : Asse Alafe W.

L'Intelligent d'Abidjan Edite par Socef-NTIC
E-mail : [email protected]    / E-mail:
Droits de reproduction et de diffusion reserves � L'Intelligent d'Abidjan
Site realise et edite par RICMedia